GCTF: experts et spécialistes discutent des liens entre le crime organisé et le terrorisme

Publié le : mercredi, 25 octobre 2017 18:09   Lu : 61 fois

ALGER - Les participants aux travaux de la première réunion régionale du Forum mondial de lutte contre le terrorisme (GCTF) sur les liens entre le crime organisé transnational et le terrorisme ont examiné, mercredi à Alger, les voies susceptibles de tarir les sources de financement du terrorisme et de renforcer les capacités des régions qui souffrent de ce phénomène.

Lors de la première séance de cette réunion tenue à huis-clos, les experts et hauts fonctionnaires ont passé en revue les expériences des pays participant à cette rencontre concernant les liens entre le crime organisé et le terrorisme dans la région d’Afrique de l’Ouest.

L'échange d'expériences et d'informations, la question de la participation locale, la lutte contre le crime organisé et le terrorisme ainsi que la question du renforcement des capacités et l'application de la loi, seront les principales questions débattues lors de cette séance.

Lors de la deuxième séance consacrée aux sous-groupes, trois débats collectifs seront organisés sur les dynamiques et affaires relatives aux liens entre le crime organisé et le terrorisme pour fixer les principaux défis et mettre en exergue les stratégies efficaces qui ont été mises en oeuvre.

Lors de la séance de clôture de cette réunion régionale, les participants présenteront les bonnes pratiques et le nouveau mode permettant de faire face aux liens entre le crime organisé et le terrorisme.

Parrainée par le GCTF, cette réunion sur "les liens entre le terrorisme et le crime organisé transnational" s'inscrit dans le cadre de l'initiative conduite par les pays Bas et a pour objectifs de sensibiliser et cerner les besoins et les ressources et tirer profit des expériences pour mieux comprendre les liens entre le terrorisme et le crime organisé transnational.

Cette initiative vise également à élargir les outils et les adapter aux différents aspects relatifs à ces liens. Ces outils englobent l'échange d'informations, la justice pénale et le contrôle des frontières.

Elle a également pour objectif de mettre en place une série de pratiques reconnues au plan international pouvant servir de base pour la participation, l'assistance et la formation internationales pour faire face aux éventuels défis que peut constituer le lien entre le terrorisme et le crime organisé transnational.

 

Forum mondial de lutte contre le terrorisme: un espace de renforcement de la coopération internationale

 

Le Forum mondial de lutte contre le terrorisme (GCTF) qui tient mercredi à Alger sa première réunion régionale sur "le lien entre le crime transfrontalier et le terrorisme", se veut "une tribune non officielle multilatérale" qui oeuvre à la définition des besoins civils incessants pour la lutte contre le terrorisme et le renforcement de la  coopération internationale dans ce domaine.

En tant que forum à orientation scientifique, cette initiative, conduite par les Pays Bas, vise essentiellement à définir les ressources et les besoins et à tirer profit des expériences pour une meilleure compréhension du lien entre le terrorisme et le crime organisé transfrontalier, ainsi qu'à "encourager une stratégie à long terme en matière de lutte contre le  terrorisme et la pensée extrémiste", à travers la formulation, par les membres du forum, d'articles de lois et la garantie d'outils juridiques aux responsables en charge de la mise au point des politiques pour le renforcement des capacités civiles et stratégiques nationales, des plans d'action et des unités d'entrainement en matière de lutte contre le  terrorisme, indique une fiche technique distribuée lors de la réunion.

Parmi les principaux objectifs de ce forum, il y a lieu de citer le soutien et l'encouragement de la mise en oeuvre de la stratégie de l'ONU en matière de lutte contre le terrorisme, y compris le plan d'action du Secrétaire général de l'ONU relatif à la lutte contre l'extrémisme violent, d'autant que ce forum oeuvre en étroite collaboration avec les instances  onusiennes et les organisations internationales et régionales concernées.

Le forum mondial de lutte contre le terrorisme compte cinq groupes actifs dont trois sont des groupes thématiques, à savoir le groupe sur "la lutte contre le terrorisme", présidé par l'Australie et l'Indonésie, celui sur "la justice pénale et suprématie de la loi", présidé par le Nigeria et la Suisse et celui sur "les combattants terroristes étrangers", présidé par la Jordanie et les Etats-Unis. Il s'agit également de deux groupes actifs sur "le renforcement des capacités", dont le premier concerne la région de l'Afrique de l'Ouest, présidé par l'Algérie et le Canada et le deuxième concerne la région de l'Afrique de l'Est, présidé par l'Egypte et l'UE.

Tous ces groupes s'attellent à la définition des défis civils ayant trait à la lutte contre le terrorisme, aux besoins et aux vides ou lacunes enregistrées en matière de renforcement des capacités, outre l'examen des actions liées au traitement des besoins et à la mobilisation de la volonté politique, des ressources financières et des expériences.

Depuis sa création en 2011, le Forum mondial de lutte contre le terrorisme (GCTF) a lancé de nombreuses initiatives axées notamment sur "le cycle de vie de la radicalisation à la violence", "la sécurité frontalière et les défis des frontières poreuses", "la prévention des enlèvements contre rançon", "le soutien aux victimes du terrorisme" et "la lutte contre  l'extrémisme violent sur Internet". Il a également mis sur pied le groupe de travail chargé des plans d'actions nationaux de prévention et de lutte contre l'extrémisme violent.

Trois organismes issus du GCTF s'emploient à renforcer les capacités en matière de lutte contre le terrorisme aux niveaux national et régional.

Il s'agit du Fonds mondial pour l'engagement et la résilience communautaire qui est le tout premier fonds public-privé à appuyer les efforts de terrain des communautés locales pour lutter contre l'extrémisme violent.

Il s'agit aussi du Centre international d'excellence "Hedayah" consacré à la formation, au dialogue, à la recherche et à la collaboration pour la lutte contre l'extrémisme violent, ainsi que de l'Institut international pour la justice et l'Etat de droit dont la mission est de fournir aux responsables de la justice pénale une formation sur les moyens de relever les défis posés par le terrorisme.

Depuis sa création, le GTCF a coordonné ses efforts de lutte antiterroriste avec de nombreux Etat, dont les Etats-Unis, des organisations régionales et internationales en charge de la lutte contre le terrorisme et les pays touchés par ce fléau.

Le GTCF a su instaurer de nouvelles traditions de coopération avec les Etats et les Gouvernements afin de leur permettre de mettre en place des programmes politiques et des mécanismes efficients en matière de lutte contre le terrorisme.

GCTF: experts et spécialistes discutent des liens entre le crime organisé et le terrorisme
  Publié le : mercredi, 25 octobre 2017 18:09     Catégorie : Algérie     Lu : 61 foi (s)   Partagez