Les jeunes ont le devoir de défendre l’histoire et la mémoire des martyrs

Publié le : dimanche, 22 octobre 2017 10:02   Lu : 67 fois
Les jeunes ont le devoir de défendre l’histoire et la mémoire des martyrs

CONSTANTINE- Les jeunes algériens ont "le devoir de défendre l’histoire et la mémoire des martyrs de la guerre de libération nationale", a souligné samedi, à Constantine, le commandant Azzedine (nom de guerre de Rabah Zerari), une des plus grandes figures de la Révolution algérienne.

S’exprimant lors d’une conférence-témoignage sur la guerre de libération nationale, organisée dans le cadre d’une initiative locale intitulée "Houna Qassantina", le commandant Azzedine, qui est revenu sur son parcours révolutionnaire en évoquant plusieurs séquences de la guerre de libération, a appelé les jeunes "à préserver l’histoire de leur pays et ne pas oublier ce qu’ont fait leurs ancêtres".

Pour sa part, M. Boukhalfa Amazit, journaliste et scénariste spécialisé dans l’histoire de la guerre de libération nationale, présent au forum aux côtés du commandant Azzedine, a appelé les jeunes "à prendre en charge l’histoire révolutionnaire de leur pays et l’assumer dans toute sa dimension et sa profondeur".

Le même intervenant qui a salué les contributions de la presse algérienne qui a oeuvré depuis l’indépendance à promouvoir la guerre de Libération nationale à travers des écrits, des recherches et investigations, a appelé à "développer des départements d’histoire" et à donner de la matière aux  historiens pour que les faits historiques soient fidèlement rapportés.

Le "Forum constantinois", consacré aux témoignages du commandant Azzedine, a été marqué par la présence de jeunes, d’intellectuels et historiens de la ville de Constantine qui ont animé la rencontre par des questions et des débats sur la guerre de libération nationale.

Le commandant Azzedine, ancien responsable du commando Ali-Khodja, a apporté à cette occasion des témoignages sur la zone autonome qu’il a reconstituée pour neutraliser les cellules de l’OAS, et sur le soutien de pays africains à la guerre libératrice de l’Algérie, entre autres.

La manifestation "Houna Qassantina" lancée depuis le mois du Ramadhan dernier, prévoit dans le cadre de son plan d’activités des rencontres culturelles artistiques et historiques sur l’urbanisme et l’archéologie de la ville de Constantine, a-t-on indiqué.

Cette initiative locale est organisée conjointement par les éditions du Champ Libre et l’association Numidi-Arts.

Last modified on dimanche, 22 octobre 2017 11:26
Les jeunes ont le devoir de défendre l’histoire et la mémoire des martyrs
  Publié le : dimanche, 22 octobre 2017 10:02     Catégorie : Algérie     Lu : 67 foi (s)   Partagez