137e Assemblée de l'UIP: L'Algérie à la tête du groupe africain géopolitique et membre de la commission permanente des droits de l'homme

Publié le : jeudi, 19 octobre 2017 12:03   Lu : 49 fois

ALGER - L'Algérie a été élue à la tête du groupe africain géopolitique et membre de la commission permanente des droits de l'homme de l'Union Interparlementaire (UIP) à l'issue de sa 137e assemblée tenue à Saint-Pétersbourg (Russie), a indiqué mercredi un communiqué du Conseil de la nation.

Les travaux de la 137e assemblée à laquelle a pris part le Parlement algérien à travers une délégation des deux chambres (Conseil de la nation et APN) conduite par M. Abdelkader Bensalah, président du Conseil de la nation, ont été sanctionnés par "l'élection du député à l'Assemblée populaire nationale (APN), Chihab Seddik, à la présidence du groupe africain géopolitique et du député Mohamed Djellab en qualité de membre de la commission permanente des droits de l'homme".

M. Bensalah avait participé dimanche dernier au débat général de l'Assemblée ayant porté sur la problématique de "la promotion du pluralisme culturel et de la paix à travers le dialogue interreligieux et interethnique".

Dans une allocution à cette occasion, M. Bensalah a mis en exergue le rôle du dialogue dans le rejet de l'intolérance, l'extrémisme et la violence, et le renforcement de la coexistence pacifique entre les peuples, notamment dans ce contexte international marqué par les conflits et les troubles sécuritaires qui s'imprègnent du "rejet de l'autre et de  l'instrumentalisation de la religion et de la race comme causes de la haine et de la confrontation".

M. Bensalah a estimé que le "renforcement du dialogue interreligieux et interethnique incombe aux institutions ayant un lien direct avec les peuples à l'image, en premier lieu, des organisations de la société civile et des Assemblées législatives, en exploitant les mécanismes mis à leur disposition dans le but de rapprocher les vues et les traduire sous forme des textes législatifs".

Il a rappelé, dans ce contexte, que l'Algérie "a engagé une stratégie de réforme profonde dont le couronnement a été la révision constitutionnelle intervenue l'année passée qui comporte des dispositions allant dans le sens de la confortation des acquis démocratiques et la consécration du principe de parité entre homme/femme.

Le président du Conseil de la nation a rappelé à cette occasion la politique de réconciliation nationale initiée par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, précisant qu'il s'agit de mesures civilisationnelles qui consacrent la tolérance comme valeur sociétale.

M. Bensalah a évoqué également l'approche adoptée par l'Algérie en matière de règlement des crises et conflits, soulignant que "notre pays a toujours favorisé la résolution politique des conflits". "Partant de ce principe, l'Algérie est convaincue que le règlement de la question du Sahara occidental réside dans le fait de permettre au peuple sahraoui d'exercer pleinement son droit à l'autodétermination, conformément aux principes de la légalité internationale. Comme elle réitère son soutien au recouvrement du peuple palestinien de ses droits nationaux légitimes et l'édification d'un Etat indépendant avec pour capitale la ville sainte d'El Qods", a-t-il ajouté.

137e Assemblée de l'UIP: L'Algérie à la tête du groupe africain géopolitique et membre de la commission permanente des droits de l'homme
  Publié le : jeudi, 19 octobre 2017 12:03     Catégorie : Algérie     Lu : 49 foi (s)   Partagez