Décentralisation des décisions de prise en charge des moudjahidine et ayants droits

Publié le : mardi, 17 octobre 2017 18:21   Lu : 74 fois
Décentralisation des décisions de prise en charge des moudjahidine et ayants droits

SOUK AHRAS- Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a annoncé mardi, à Souk Ahras, que toutes les décisions relatives à la prise en charge des moudjahidine et ayants droits seront ‘‘décentralisées à compter du 1er janvier 2018’’.

Les directions de moudjahidine de toutes les wilayas du pays seront ainsi autorisées à prendre des décisions qui étaient auparavant centralisées au niveau du ministère, notamment les éventuelles rectifications, l’octroi des diverses allocations et la programmation au niveau des centres de repos, a indiqué sur les ondes de radio Souk Ahras le ministre à l’occasion des festivités officielles de la commémoration du 56ème anniversaire des évènements du 17 octobre 1961.

Cette mesure sera de nature à ‘‘simplifier les procédures administratives, combattre la bureaucratie et éviter les déplacements aux moudjahidine et veuves de chouhada’’, a ajouté M. Zitouni qui a assuré que ‘‘de hautes technologies ont été adoptées en matière de traitement des dossiers et de raccordement des directions de wilayas à la centrale, en plus de la numérisation des archives du ministère’’.

Après avoir pris part à la cérémonie de recueillement à la mémoire des chouhada, le ministre a présidé à la salle des conférences, Miloud Tahri, l’ouverture d’une conférence historique sur les manifestations pacifiques du 17 octobre 1961 à Paris (France), durant lesquelles plusieurs centaines d’algériens, descendus dans la rue pour revendiquer l’indépendance, ont été sauvagement réprimés, tués et jetés dans la Seine par la police française.

‘‘Cette date symbolise le militantisme et l’engagement de tous les algériens de l’émigration qui ont accompli leur devoir envers la Révolution de novembre et la défense de la cause nationale sur la scène internationale’’, a souligné le ministre dans son allocution estimant que cette célébration permet de transmettre le message porté par la révolution aux générations montantes.

Ces manifestations traduisent aussi le haut degré de conscience du peuple algérien et sa cohésion face au colonialisme qui a tenté d’écraser par la force la flamme patriotique mais a buté sur la foi invincible du peuple algérien fort de la justesse de sa cause, a estimé M. Zitouni devant un une assistance composée de moudjahidine, fils de chouhada, historiens et représentants de la société civile.

Ces manifestations avaient donné un élan puissant pour la révolution sur la scène internationale montrant au monde le lien solide des enfants de l’Algérie à l’intérieur et à l’extérieur de leur pays et la maturité de la communauté algérienne établie à l’étranger, a noté le ministre.

Ces manifestations, a encore souligné le ministre, avaient aussi ‘‘démasqué la barbarie et la sauvagerie du colonialisme français dont les bourreaux sanguinaires n’avaient pas hésité à tuer par balles ou jeter dans le cours de la Seine des hommes et des femmes désarmés sortis réclamer leur liberté dans une des épopées héroïques du peuple algérien’’.

Le ministre des Moudjahidine a entamé lundi après-midi sa visite dans la wilaya de Souk Ahras en supervisant le lancement des travaux de réalisation d’un groupe scolaire sur le plan d’occupation au sol (POS) n  10 du chef-lieu de wilaya et la baptisation de trois résidences universitaires du nom de défunts moudjahidine.

M. Zitouni a rendu également visite à Naoua Bent Tahar, veuve du chahid Saïd Kafi et aux moudjahidine Mohamed Bensoltane et Tayeb Sedira et a, en outre, visité les différentes ailes du musée du moudjahid de la ville.  

Last modified on mardi, 17 octobre 2017 18:43
Décentralisation des décisions de prise en charge des moudjahidine et ayants droits
  Publié le : mardi, 17 octobre 2017 18:21     Catégorie : Algérie     Lu : 74 foi (s)   Partagez