Droits de l'Homme: les chartes et traités internationaux respectés en Algérie

Publié le : dimanche, 15 octobre 2017 17:36   Lu : 89 fois
Droits de l'Homme: les chartes et traités internationaux respectés en Algérie
Photo APS

ALGER - Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Tayeb Louh, a affirmé dimanche que l'Algérie a intégré dans sa législation les dispositions des chartes et traités internationaux relatifs aux droits de l'Homme et à la préservation contre toute forme de criminalité.

Intervenant à l'ouverture des travaux de la 14e session de l'Assemblée générale du Réseau arabe des institutions nationales des droits de l'Homme à l'hôtel Aurassi (Alger), M. Louh a indiqué que "l'Algérie a ratifié et adhéré à toutes les chartes et traités internationaux et régionaux relatifs au droits de l'homme et à la prévention et la lutte contre toutes les nouvelles formes de criminalité", ajoutant que "tous ces instruments internationaux sont intégrés dans sa législation".  

L'Algérie a suivi toutes les démarches de l'ONU pour "juguler l'incidence criminelle sur les droits de l'homme", a rappelé le ministre, citant à titre d'exemple "la criminalisation du paiement des rançons, devenu l'une des plus graves sources de financement du terrorisme, ainsi que la criminalisation de la traite et du trafic des êtres humains".    


Lire aussi : Le gouvernement examinera "prochainement" un projet de loi relatif à la protection des données personnelles


Qualifiant le terrorisme de "plus grave atteinte aux droits de l'homme", M. Louh a mis en exergue l'importance cruciale de la coopération et de l'entraide entre les pays arabes pour la lutte et la prévention contre ce fléau, évoquant l'expérience de l'Algérie dans ce domaine.

"Les acquis enregistrés par l'Algérie depuis l'indépendance en matière de promotion des droits et libertés, et ce grâce à la politique éclairée du président de la République, Abdelaziz Bouteflika dans la gestion des affaires de l'Etat"

Le ministre a souligné, en outre, "les acquis enregistrés par l'Algérie depuis l'indépendance en matière de promotion des droits et libertés, et ce grâce à la politique éclairée du président de la République, Abdelaziz Bouteflika dans la gestion des affaires de l'Etat", a-t-il dit. "Une politique marquée dés le début par le respect des idéaux, valeurs et principes nationaux et soucieuse de l'adaptation au développement, à la modernité et à la prospection pour une meilleure réponse au préoccupation et aspirations du citoyen", a ajouté M. Louh.


Lire aussi : Les droits de l'Homme appliqués naturellement par toutes les institutions et sous le contrôle de la magistrature


Estimant que "la liberté, la justice, la dignité et autres valeurs fondamentales ne se concrétisent pas seulement par des contenus politiques de même que les droits économiques ne peuvent exister sans fondement démocratique, le ministre a expliqué que "c'est ainsi pourquoi l'Algérie s’attelle dans ses programmes de réformes à garantir tous ces droits ".   

Les travaux de la 14e session de l'Assemblée générale du Réseau arabe des institutions nationales des droits de l'homme se poursuivront lundi à huis clos pour élaborer le projet du plan d'action du Réseau pour l'année 2018 et le suivi des recommandations de la précédente Assemblée outre le débat des certaines difficultés logistiques. 

Last modified on dimanche, 15 octobre 2017 17:51
Droits de l'Homme: les chartes et traités internationaux respectés en Algérie
  Publié le : dimanche, 15 octobre 2017 17:36     Catégorie : Algérie     Lu : 89 foi (s)   Partagez