L'institution législative joue un rôle important dans l'édification de l'avenir politique du pays  

Publié le : jeudi, 28 septembre 2017 10:44   Lu : 202 fois
L'institution législative joue un rôle important dans l'édification de l'avenir politique du pays  
APS PHOTOS © 2017

ALGER - Les participants aux travaux de la Journée d'études sur l'expérience parlementaire algérienne ont affirmé, mercredi à Alger, que l'institution législative joue un rôle important dans l'édification de l'avenir politique du pays et dans le renforcement des liens entre les différentes institutions de l'Etat et les citoyens.

Le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), M. Said Bouhadja, a rappelé dans une allocution lue en son nom par le vice-président de l'APN, Ahmed Senoussi, l'importance de la tenue de cette rencontre à l'occasion de la célébration du 55e anniversaire de la création de l'Assemblée nationale constitutive, le 20 août 1962, et le 40e anniversaire de la création de l'Assemblée populaire nationale (APN) pour faire le point sur "l'expérience parlementaire et sur l'évolution de l'institution parlementaire".

M.Bouhadja a indiqué que cette journée parlementaire organisé par l'APN avec la participation d'un groupe de professeurs et de chercheurs était l'occasion d'"évaluer l'expérience parlementaire et de mettre en exergue le niveau de maturité démocratique du parlement algérien, notamment après le renforcement de ses prérogatives grâce aux amendements constitutionnels initiés par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et approuvés par les deux chambres du parlement dans sa session extraordinaire le 7 février 2016".

M.Bouhadja,a, en outre, évoqué les transformations qu'a connues le pays qui est passé du " système du parti unique au multipartisme politique. " En dépit de quelques étapes exceptionnelles qu'a traversées le pays, particulièrement celles caractérisées par la crise financière, l'institution législative a eu, depuis toujours, à contribuer aux amendements constitutionnels, aux réformes politiques et au renforcements des liens entre les citoyens et les différentes de l'Etat", a estimé M.Bouhadja.

Sur le plan international, le président de la chambre basse du parlement à appelé à "défendre les principes, et les positions de l'Etat au sein des assemblées et rencontres régionales et internationales conformément aux lignes directrices de notre politique extérieure et de nos choix nationaux ce qui permettra de consolider la sécurité et la stabilité dans un monde de plus en plus complexe, et faire face aux menaces qui nous appelle à bâtir un réseau de relations parlementaires permettant de renforcer l'action  diplomatique nationale".

L'assemblée récemment élue participera selon M. Bouhadja à la consécration de la "liberté d'opinion loin des discours polémiques particulièrement dans cette conjoncture particulière qui exige la conjugaison des efforts en vue de préserver la sécurité et la stabilité de l'Algérie et sa souveraineté économique et financière".

Rappelant l'importance de la charte de paix et de réconciliation nationale qui fêtera son 12 anniversaire vendredi prochain, M. Bouhadja a affirmé que l'Algérie était devenue "grâce à cette démarche et au projet de renaissance du président de la République un pays sûr et stable dans un monde en crise et dans un contexte arabe et africain marqué par des crises et des conflits".

Il a appelé les membres de l'APN à ne ménager "aucun effort pour consolider les acquis et contribuer à renforcer la stabilité et la prospérité du pays", avant de qualifier cette législature d"exceptionnelle

car constituant un terrain propice au dialogue constructif autour des grandes questions qui concerne le pays", affirmant par la même occasion que l'APN s'acquittera de ses responsabilités dans le cadre de la concertation et la coordination permanant avec le Conseil de la Nation et le gouvernement pour renforcer la coopération au service du peuple et de la nation.

Pour sa part, le président de la Commission des affaires juridiques, administratives et des libertés, Chérif Nezzaf a indiqué que cette journée parlementaire était une "occasion de prendre connaissance du parcours de l'institution législative en Algérie et des différentes étapes parcourues, en termes de développement de l'action législative et du renforcement de la pratique démocratique dans le cadre du pluralisme parlementaire".

Les participants à cette journée ont affirmé que le parlement était la plus importante "institution élue par le peuple pour exercer la souveraineté en son nom", rappelant la naissance du premier parlement en Algérie suite au Congrès de la Soummam le 20 août 1956 qui a donné lieu au Conseil national de la révolution algérienne (CNRA).

L'institution législative joue un rôle important dans l'édification de l'avenir politique du pays  
  Publié le : jeudi, 28 septembre 2017 10:44     Catégorie : Algérie     Lu : 202 foi (s)   Partagez