Menu principal

Menu principal

La consolidation de la démocratie et de l'Etat de droit au centre du Plan d'action du Gouvernement

Publié le : vendredi, 08 septembre 2017 14:33   Lu : 237 fois
La consolidation de la démocratie et de l'Etat de droit au centre du Plan d'action du Gouvernement
APS PHOTOS © 2017

ALGER- La poursuite de la consolidation de la démocratie pluraliste, de l'Etat de droit et de la modernisation continue du gouvernement, sont des volets largement développés dans le Plan d'action du Gouvernement, qui sera bientôt présenté par le Premier ministre devant les députés de l'Assemblée populaire nationale (APN).

L'Algérie s'est attelée, depuis près de deux décennies, à consolider l'Etat républicain fondé sur une démocratie pluraliste, un Etat de droit et la modernisation continue du gouvernement. Un processus qui a enregistré des progrès avérés, conforté notamment par la révision de la Constitution en février 2016.

Ainsi, le gouvernement s'engage à poursuivre cette oeuvre, à travers notamment, la poursuite de la transposition dans les lois, des nouvelles dispositions constitutionnelles, la promotion des droits de l'Homme, le renforcement de la démocratie pluraliste, la poursuite de la réforme de la Justice, ainsi que la consolidation du droit à l'information et de la liberté de la presse dans le cadre de la loi, et la modernisation de la gouvernance dans les domaines territorial, administratif, financier, économique et commercial.

Au chapitre du renforcement de la démocratie pluraliste, le gouvernement va s'atteler à la préparation des élections des Assemblées populaires communales et de wilayas, prévues le 23 novembre prochain, et ce, dans le but d'assurer leur déroulement "dans les meilleures conditions possibles et dans la transparence absolue".

Il mobilisera, à cet effet, "tous les moyens nécessaires et apportera tout son soutien à la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) pour le bon accomplissement de sa mission".  

Le Plan d'action du Gouvernement a insisté,également, sur la révision de la loi organique relative aux partis politiques, en vue de l'adapter davantage à l'esprit et à la lettre de la Constitution révisée.

L'autre point inscrit dans le même chapitre est lié à la coopération totale du gouvernement avec le parlement, à travers notamment la disponibilité des membres de l'exécutif à répondre aux questions des parlementaires, sa collaboration à l'examen de l'ordre du jour proposé par l'opposition parlementaire. 

Concernant le chapitre relatif à la consolidation de la liberté de la presse et du droit du citoyen à l'information, le gouvernement s'attèlera, à la faveur de la mise en oeuvre de son plan d'action, à poursuivre la promotion et l'amélioration de la régulation de l'espace médiatique national dans toutes ses composantes ainsi que la satisfaction du droit des citoyens à l'information.  

Pour la consolidation de la liberté de la presse, il est question de veiller au respect de la liberté de la presse écrite, audiovisuelle et sur les réseaux sociaux, dans le cadre de la loi, et de veiller aussi au développement des médias nationaux dans leurs diverses composantes dans "le respect de l'éthique et de la déontologie professionnelle".

S'agissant du droit du citoyen à l'information, le gouvernement travaillera sur la promotion de  l'obtention par les médias des informations, des documents, statistiques et leur circulation au  bénéfice des citoyens. Une loi encadrera cette innovation de sorte qu'elle soit exercée dans la préservation de la vie privée et des droits d'autrui, des intérêts légitimes des entreprises, ainsi que dans le respect des exigences de la sécurité nationales.

Au chapitre de la consolidation de l'Etat de droit, il s'agit en premier lieu de poursuivre la transposition des nouvelles dispositions constitutionnelles dans les lois, à travers, notamment, la mise à jour des lois relatives à la protection des données à caractère personnel, au droit  à l'obtention des informations, aux réunions et aux manifestations publiques, aux partis politiques, aux associations, à l'expropriation pour cause d'utilité publique, ainsi qu'aux conditions de saisine du Conseil constitutionnel d'une exception d'inconstitutionnalité de la loi.

En second lieu, vient la poursuite de la réforme de la justice qui porte sur plusieurs axes de façon à permettre aux juridictions de faire face aux défis nouveaux qui s'affirment dans le pays, et d'accompagner les réformes en cours dans différents domaines de la vie nationale.

En troisième lieu, il est inscrit dans ce plan d'action la promotion continue des droits de l'Homme, où le gouvernement offrira son soutien et sa collaboration au Conseil national des droits de l'Homme, notamment dans ses missions d'alerte précoce, d'investigation sur toute atteinte aux droits de l'Homme, et de sensibilisation et d'éducation aux droits de l'Homme en direction de la société.

Dans le même cadre, le gouvernement accordera un intérêt particulier aux avis, propositions et recommandations du Conseil, relatifs à la promotion des droits de l'Homme, et accompagnera les démarches du Conseil pour la restauration de sa place et de ses droits auprès des instances  internationales des droits de l'Homme.

Le plan d'action du gouvernement consacre, en outre, une place importante à la gouvernance territoriale et administrative, avec la poursuite des réformes et les actions destinées à son amélioration.

A ce propos, le gouvernement oeuvrera, entre autres, au renforcement de la décentralisation dans tous les domaines d'exercice de la puissance publique, y compris dans le champ économique, la révision et l'harmonisation du code communal et du code de la wilaya, accompagnée du  renforcement des pouvoirs locaux et de la clarification de leurs compétences, ainsi que l'avènement de l'intercommunalité. 

Il s'agit, également, de la promotion du rôle économique des collectivités locales qui seront dotées des instruments appropriés pour promouvoir l'attrait de l'investissement sur leurs territoires.

Télécharger les pièces jointes:
Dernière modification le : mardi, 12 septembre 2017 20:48
La consolidation de la démocratie et de l'Etat de droit au centre du Plan d'action du Gouvernement
  Publié le : vendredi, 08 septembre 2017 14:33     Catégorie : Algérie     Lu : 237 foi (s)   Partagez