Menu principal

Menu principal

Algérie-Italie: vers l'actualisation de l'accord sécuritaire bilatéral de 2009  

Publié le : lundi, 04 septembre 2017 16:20   Lu : 191 fois
Algérie-Italie: vers l'actualisation de l'accord sécuritaire bilatéral de 2009   
APS PHOTOS © 2017

ALGER- L'Algérie et l'Italie ont décidé d'actualiser, en octobre prochain à Rome, l'accord qu'ils ont signé en 2009 portant notamment sur le domaine sécuritaire, a indiqué lundi à Alger le ministre  italien de l'Intérieur Marco Minniti.

Dans une déclaration à la presse à l'issue de son entretien avec le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, M. Minniti a souligné avoir abordé avec son homologue algérien le volet portant sur "la lutte contre le terrorisme et la sécurité en générale".                                                

"Nous avons décidé d'améliorer l'accord de 2009, en créant un nouvel accord actualisé, étant donné que beaucoup de choses ont changé ces dernières années dans le monde", a-t-il affirmé, précisant qu'une décision a été prise pour la création de deux groupes de travail mixtes qui devront "se pencher sur leur mission afin que nous puissions signer, fin octobre prochain à Rome, cet accord ".

Tout en saluant le rôle "crucial" de l'Algérie dans la lutte contre le terrorisme, le ministre italien de l'Intérieur a rappelé les "fortes relations" qui existent entre les deux pays, notamment dans le domaine sécuritaire.

"Nous avions déjà des relations excellentes et nous les avons renforcées aujourd'hui, étant donné que la coopération entre nos deux pays est tout à fait cruciale dans ce domaine", a-t-il souligné, rappelant que l'Algérie "est un pays avec lequel l'Italie entretient des relations très anciennes".

Le ministre italien de l'Intérieur est arrivé lundi à Alger pour une visite de travail. Il a été accueilli à son arrivée à l'aéroport international Houari-Boumediene par M. Bedoui.

 

L'Algérie, "un pays clé" dans la région pour l'Italie

ALGER - Le ministre italien de l'Intérieur, Marco Minniti, a indiqué que l'Algérie représentait pour l'Italie un "pays clé" dans la région, saluant la "collaboration étroite" que lie les deux pays dans beaucoup de domaines.

"L'Algérie représente pour l'Italie un pays clé dans la région avec lequel nous collaborons étroitement dans beaucoup de domaines comme la stabilisation de la Libye à travers le dialogue et le consensus, la sécurité dans le Sahel, la lutte contre les organisations terroristes transnationales et l'approche structurelle pour le développement de l'Afrique subsaharienne", a déclaré le ministre italien dans un entretien au quotidien El-Watan publié lundi à l'occasion de sa visite officielle en Algérie.

Il a ajouté que l'Algérie et l'Italie partageaient toutes les deux la "nécessité d'affronter les causes profondes du phénomène des migrations avec une approche respectueuse des droits de l'homme fondamentaux, mais très claire sur la dimension politique qui ne peut faire abstraction d'une forte co-responsabilisation internationale".

A une question sur la gestion du phénomène de l'immigration clandestine, le ministre italien a indiqué que l'Algérie "représente pour nous une référence particulièrement importante de par sa capacité de contrôle de frontière mais aussi pour avoir su accueillir un nombre important de  réfugiés", ajoutant que l'Algérie était également "touchée par les activités de la criminalité transnationale qui exploite les itinéraires migratoires de l'Afrique subsaharienne".

"Aux défis internationaux, on répond par une approche intégrée et nous savons que l'Algérie est un interlocuteur solide, conscient et visionnaire", a-t-il souligné.

Concernant la coopération entre les deux pays en matière de lutte contre le terrorisme, M. Minniti l'a qualifié d'"excellente", précisant que l'expérience algérienne dans ce domaine était "précieuse"."Il s'agit d'une approche multidimensionnelle qui prend en compte différents aspects, pas seulement de la lutte mais aussi la prévention à travers une stratégie organique visant l'affaiblissement de la menace relative, en particulier au radicalisme religieux", a-t-il poursuivi.

Le ministre italien, qui a relevé que le terrorisme était devenu "mondial" et "transnational", a estimé que la collaboration en matière de lutte contre ce fléau, "doit s'intensifier".

"Dans ce sens, nous pensons qu'il est primordial de renforcer les canaux de collaboration déjà actifs entre nos pays, en les adaptant toujours plus à la nouvelle fonction que le phénomène est en train de prendre, toujours plus en relation avec le web", a-t-il souligné.

Par ailleurs et concernant la communauté algérienne établie en Italie, M. Minniti a fait savoir qu'environ 30.000 citoyens algériens résident légalement en Italie, précisant, que pour ceux en situation irrégulière, "nous travaillons avec les autorités algériennes pour améliorer notre  collaboration dans ces cas".

A propos de la crise libyenne, M. Minniti a mis en exergue l'importance de la stabilisation de la Libye "pour un nombre de raisons objectives", citant notamment celles d'assurer un avenir de paix et de prospérité au peuple libyen et la sécurité de l'Algérie et de l'Italie en évitant que les organisations terroristes et criminelles "trouvent un terrain fertile en Libye" pour déstabiliser la région.

 

 

 

Dernière modification le : mardi, 05 septembre 2017 13:32
Algérie-Italie: vers l'actualisation de l'accord sécuritaire bilatéral de 2009  
  Publié le : lundi, 04 septembre 2017 16:20     Catégorie : Algérie     Lu : 191 foi (s)   Partagez