Menu principal

Menu principal

Bouhedja dénonce certaines voix qui tentent "de semer le doute sur les institutions de l’Etat"  

Publié le : lundi, 04 septembre 2017 14:16   Lu : 149 fois
Bouhedja dénonce certaines voix qui tentent "de semer le doute sur les institutions de l’Etat"   
APS PHOTOS © 2017

ALGER- Le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Said Bouhedja, a dénoncé lundi à Alger "certaines voix, portant de faux jugements" qui tentent "de semer le doute sur les institutions de l’Etat et sur sa crédibilité".

"Certaines voix qui portent de faux jugements et qui dépassent l’éthique politique et tentent, par désespoir, de semer le doute sur les institutions de l’Etat et sa crédibilité ignorent sciemment et pour des raisons obscures la logique constitutionnelle car leur objectif apparent n’est rien d’autre que d’affaiblir les institutions constitutionnelles de l’Etat et de faire reculer le pays avec tous les risques que comporte cette aventure dans l’inconnu", a-t-il déclaré lors de son discours à l’ouverture de la session parlementaire ordinaire.

Estimant que révéler les aspects négatifs, de dénoncer les déviations et d’exprimer librement ses points de vue représentaient des phénomènes salutaires qui reflètent l’intérêt que portent les citoyens, la classe politique ainsi que les médias à l’égard des affaires publiques, il a cependant mis en garde contre "les tableaux noirs dressés par certains pour semer le désespoir".

"La critique et l’évaluation sont complétement différentes des tableaux noirs dressés par certains et du désespoir qu’ils veulent semer en tentant de porter préjudice aux institutions de l’Etat et à ses symboles et de là, porter atteinte à sa légitimité", a-t-il prévenu.

Il a soutenu que "la rentrée sociale et le retour à l’activité dans les différents secteurs se feront bel et bien dans le calme".

"Tous les indices indiquent que le retour sera calme, réussi et bénéfique dans toutes les circonscriptions et les institutions publiques et privées, un retour marqué par l’activité, la vitalité et le sérieux", a-t-il rassuré.

La rentrée sociale sera ainsi "compatible avec les ambitions des citoyens à promouvoir l’économie nationale et à poursuivre le processus de développement, à faire face aux obstacles et aux entraves et à renforcer l’orientation vers les alternatives disponibles des sources de richesse", a-t-il poursuivi.

De ce fait, l’Algérie poursuivra, avec constance et sérénité, son processus de réformes et de développement "initié par le Président de la République Abdelaziz Bouteflika qui incarne l’unité de la nation et veille à l’application de son programme ambitieux afin de concrétiser les  aspirations du peuple algérien en matière de sécurité, de stabilité, de développement et de prospérité".

Le Président de la république "a été plébiscité par le peuple algérien à l’issue d’un suffrage transparent et démocratique, il est le garant de la constitution et de la sécurité et le fondement de la stabilité", a tenu à rappeler M. Bouhedja.

Dernière modification le : lundi, 04 septembre 2017 17:05
Bouhedja dénonce certaines voix qui tentent "de semer le doute sur les institutions de l’Etat"  
  Publié le : lundi, 04 septembre 2017 14:16     Catégorie : Algérie     Lu : 149 foi (s)   Partagez