Elections locales: un rôle plus important dans le processus de développement attend les APC élues

Publié le : samedi, 26 août 2017 15:58   Lu : 52 fois
Elections locales: un rôle plus important dans le processus de développement attend les APC élues
APS PHOTOS © 2017

ALGER - Les élections locales (APC/APW), pour lesquelles le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a signé samedi le décret portant convocation du corps électoral pour le 23 novembre prochain, interviennent dans une conjoncture exigeant des APC élues une prise de conscience de leur rôle dans le processus de développement.

Elles constituent également un nouveau " jalon" dans l'édifice démocratique institutionnel à la lumière des mutations substantielles adoptés par la nouvelle Constitution, avait affirmé le ministre de l'Intérieur, des collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui. C'est ce qui justifie le récent appel du ministre, à l'occasion de l'installation des nouveaux walis et walis délégués concernés par le dernier mouvement dans ce corps, pour "réunir toutes les conditions favorables" au succès des prochaines élections locales.

Il avait à cette occasion mis l'accent sur l'impératif pour les APC élues d'"assumer leur entière responsabilité et d'interagir efficacement avec la conjoncture actuelle en prenant conscience de leur rôle dans le processus de développement" et Elles (APC) doivent également, "œuvrer à améliorer le cadre de vie du citoyen" et a "attirer les investissements productifs" les mieux adaptés aux territoires".

C'est dans ce cadre  qu'une loi sur la fiscalité des collectivités locales sera élaborée et fera "office d'un cadre légal efficace" pour la réalisation de la décentralisation fiscale, afin doter  les collectivités locale d'un dispositif juridique régissant la fiscalité dans l'objectif  de booster le développement local.

Au vu de l'importance de ce rendez-vous électorale, M. Bedoui s'est adressé aux walis et walis délégués en disant: "Vous êtes appelés à réunir, dans les prochains jours, toutes les conditions favorables pour garantir le respect de la volonté du peuple et permettre aux citoyens d'exprimer leurs choix en toute liberté lors des prochaines élections locales". "Tout un chacun doit doubler d'efforts pour faire réussir cet important rendez-vous démocratique et à nous de vous apporter soutien et accompagnement", avait-il souligné.

Les locales arrivent, rappelle-t-on après un premier test pour la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), le 4 mai passé lors des législatives. Un test qualifié de "réussi" par le ministre de l'Intérieur et des collectivités locales et des observateurs.

Ainsi la HIISE aura à consolider son rôle dans la surveillance des élections le 23 novembre prochain après  un "premier exercice jugé de démocratique" suite à la révision constitutionnelle de 2016, initiée par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et qui a consolidé le processus démocratique en offrant des garanties sans précédent quant à la probité et la transparence des élections, selon M. Bedoui.

Les nouvelles dispositions contenues dans la révision constitutionnelle de 2016 ont permis de revoir les dispositions de la loi organique relative au régime électoral de façon à assurer la probité et la transparence des opérations électorales, l’institution de la HIISE depuis la convocation de corps électoral jusqu’à la proclamation des résultats.

La deuxième garantie consiste en la nouvelle loi relative au régime électoral qui permet, notamment, aux représentants des candidats d'exercer leur droit de contrôle des opérations de vote à toutes les étapes et d'enregistrer leurs contestations et recours dans les procès-verbaux de dépouillement des bulletins de vote.

La HIISE bénéficie de larges prérogatives pour veiller au déroulement légal de l'opération de dépouillement et au droit des candidats d'inscrire au procès-verbal de dépouillement toute contestation ainsi que leur droit d'obtenir une copie du PV de dépouillement.

Le ministre de l'Intérieur, avait affirmé que la Constitution était le meilleur garant de l'intégrité des échéances électorales prévues en 2017.

Il avait précisé aussi que la HIISE était permanente et indépendante et n'a aucun rapport avec l'administration, assurant que le rôle de son ministère consiste, conformément aux directives du président de la République, à mettre à la disposition de cette instance tous les moyens nécessaires lui permettant d’accomplir sa mission".

Last modified on samedi, 26 août 2017 18:50
Elections locales: un rôle plus important dans le processus de développement attend les APC élues
  Publié le : samedi, 26 août 2017 15:58     Catégorie : Algérie     Lu : 52 foi (s)   Partagez