Bedoui appelle à l'implication de toutes les parties concernées à l'enrichissement de la loi sur les partis politiques   

Publié le : dimanche, 30 juillet 2017 08:27   Lu : 243 fois
Bedoui appelle à l'implication de toutes les parties concernées à l'enrichissement de la loi sur les partis politiques   
APS PHOTOS © 2017

ALGER- Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités Locales et de l'Aménagement du Territoire, Noureddine Bedoui a mis en avant  samedi la nécessité de l'implication de toutes les parties concernées à  l'enrichissement du projet de loi sur les partis politiques, "en vue de  promouvoir et de consolider l'action politique", indique un communique du  ministère.

Lors d'une rencontre avec les cadres du ministère, M. Bedoui a appelé "à  l'implication de toutes les parties concernées à l'enrichissement du projet  de loi sur les partis, outre la consultation des juristes et experts pour  que cette loi soit la cristallisation d'un effort profitable à tout un  chacun et pour promouvoir, développer et consolider l'action politique". Apres avoir rappelé les améliorations concrètes en termes d'amélioration  de la performance et de facilitation de l'action des partenaires politiques, le ministre a souligné l'importance d'œuvrer à l'approfondissement des reformes en vue de permettre aux partis d'assumer pleinement leurs missions fixées par la loi, de faciliter les contacts et  de réguler les cadres et les lois.

 Il a appelé, dans ce sens, à une révision profonde et à la participation des tous les acteurs en matière de pré-contrôle et de post-contrôle du soutien et du financement des partis.

Lors de la réunion, le ministre s'est enquis de nouvelles propositions  relatives notamment aux facilitations d'accréditation, à la réduction du  nombre des documents d'état civil, aux critères d'adhésion et de retrait, aux alliances et à la codification de la participation notamment des femmes.

 Il a écouté plusieurs propositions relatives aux instances composant les  partis, au droit d'exploitation des espaces, aux couvertures médiatiques et  aux cadres juridiques du financement et du contrôle des partis.

Apres l'installation du comité de lecture chargé de l'examen des  propositions et des observations des cadres et experts des différents  secteurs dont la Justice et des Finances, le ministre a donné des instructions pour que "la mouture finale du projet de loi sur les partis  politique soit soumis dans un délai maximum de deux semaines".

Au cours de la réunion, M. Bedoui a écouté un exposé sur le projet du  texte de la loi organique relative aux associations et les propositions  formulées tant en ce qui concerne les modalités de constitution que les  droits et obligations devant être contenus dans le nouveau projet de loi pour les associations à caractère central et local.

Il a été proposé, dans ce cadre, "plusieurs points nouveaux liés  essentiellement aux dénominations, objectifs et principe de jumelage, les  questions de financement, de subvention et de dons ainsi que la définition  des règles ayant trait aux associations religieuses, sportives et juvéniles  et procédures du contrôle financier".

Le ministre a mis l'accent sur "l'impératif de la mise en place des  mécanismes nécessaires à un contrôle pratique et efficace des activités de  ces associations tout en apportant soutien et facilitations à celle dont  les activités sont conformes à la loi en vigueur, et ce pour la  consécration de la culture de la citoyenneté", appelant, à ce propos, au  respect des règles d'établissement des rapports financiers et des aides qui  leur sont octroyées.

M. Bedoui a souligné en outre l'impératif pour ces associations de se conformer aux principes définis par la Constitution en termes de  consécration des constantes nationales et de la représentation des femmes et des jeunes.

Dans le cadre du nouveau projet de loi, les nouvelles propositions offriront pour les compétences nationales établies à l'intérieur et à l'extérieur du pays l'opportunité d'apporter leurs expertises et leurs  qualifications, a estimé le ministre qui a mis l'accent sur l'importance de  prendre en considération la catégorie des personnes aux besoins spécifiques  quant à l'assouplissement des procédures.   

 

  = Eradiquer l'exploitation anarchique des plages et parkings=

 

Par ailleurs, le ministre a écouté un rapport présenté par les membres de la Commission des responsables des wilayas côtières sur l'exploitation  anarchique des plages et parkings par des opportunistes ainsi que les  campings d'été, la propreté de l'environnement, les loisirs, les caravanes et les activités culturelles.

Les chiffres présentés montrent de nombreux résultats "très satisfaisants"  par rapports aux deux dernières semaines. Il a été constaté une application  de la loi et des opérations d'intervention des inspecteurs et différents  corps de sécurité sanctionnées par des résultats positifs ayant permis l'éradication de l'exploitation anarchique des plages et parkings.

Le ministre a appelé à la poursuite et à l'intensification des efforts  jusqu'à l'éradication définitive du phénomène de l'exploitation anarchique  des plages et parkings, faisant remarquer que tous les moyens matériels,  humains et sécuritaires ont été mobilisés à cet effet. Affirmant que les complices "assumeront leur entière responsabilité", le ministre a affirmé  qu'il usera de toutes les voies et de tous les moyens disponibles pour  l'éradication de ces phénomènes.

Le ministre a demandé un rapport pour la semaine prochaine sur certaines  régions côtières afin qu'il puisse connaitre ceux qui s'acquittent  convenablement de leur travail, soutenant que la "loi sera appliquée sur  tous ceux qui tergiversent".

Concernant le dossier de l'eau potable, de l'électricité et du gaz, le  président de la commission a présenté un rapport positif à ce sujet hormis  certaines coupures d'électricité dans des diverses régions et qui ont été  rétablies.

S'agissant de l'eau potable, les rapports présenté ont montré un déficit  dans certaines régions de l'Est en raison du manque de stocks de ressources  hydriques dans certaines wilayas.

En vue de faire face à cette situation, le ministre a appelé à  l'élaboration d'un programme d'urgence à l'effet de résoudre le problème  dans les plus brefs délais en attendant des solutions à moyen et long  termes. Il a mis l'accent également sur l'importance de renforcer la  coopération et d'intensifier les contacts avec les secteurs concernés ainsi  que les interventions au niveau local dans le cadre de la solidarité entre  les communes et wilayas outre l'intensification de l'action de proximité.   

Last modified on dimanche, 30 juillet 2017 15:37
Bedoui appelle à l'implication de toutes les parties concernées à l'enrichissement de la loi sur les partis politiques   
  Publié le : dimanche, 30 juillet 2017 08:27     Catégorie : Algérie     Lu : 243 foi (s)   Partagez