La dépouille de Kamel Rezzag Bara inhumée au cimetière d'El Alia

Publié le : mercredi, 26 juillet 2017 17:20   Lu : 244 fois
La dépouille de Kamel Rezzag Bara inhumée au cimetière d'El Alia
APS PHOTOS © 2017

ALGER- La dépouille du Conseiller à la Présidence de la  République, Kamel Rezzag Bara, décédé mardi,  a été inhumée mercredi au cimetière d'El Alia (Alger), en présence du  président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Saïd Bouhadja, du  Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune et du président du Conseil  constitutionnel, Mourad Medelci.

Ont assisté à l'enterrement, le ministre d'Etat, Directeur de cabinet à la  Présidence de la République, Ahmed Ouyahia, le ministre d'Etat, Conseiller  spécial du président de la République, Tayeb Belaïz, le Conseiller auprès  de la Présidence de la République, Saïd Bouteflika, le ministre de la  Justice, Garde des sceaux, Tayeb Louh, le ministre de l'Intérieur, des  collectivités locales et de l'aménagement du territoire, Nouredine Bedoui,  ainsi que des membres du Gouvernement, le Commandant de la Gendarmerie  nationale, le Général-major Menad Nouba, le Secrétaire général de l'Union  générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Saïd, le  Secrétaire général de l`Organisation nationale des moudjahidine (ONM), Saïd  Abadou, des chefs de partis politiques, des représentants de la société  civile, d'anciens ministres, la famille du défunt ainsi que de nombreux  citoyens.

Dans son oraison funèbre, l'imam de la mosquée d'Al Qods de Hydra a  souligné que le défunt "a servi son pays avec dévouement et l'a soutenu en  toute circonstance".

Dans une déclaration à la presse, le ministre de la Culture, Azeddine  Mihoubi a mis en exergue les qualités du défunt, soulignant qu'il était  connu pour "sa profondeur d'analyse et sa culture riche et diversifiée" et  qu'il défendait les intérêts de l'Algérie concernant des questions  sensibles, à l'instar de la lutte antiterroriste".

Né en janvier 1948 à Ain Beida, dans la wilaya d'Oum El Bouagui, le  défunt, avocat de formation, a occupé plusieurs fonctions et  responsabilités au sein des institutions de l'Etat dont notamment celles de  président de l'Observatoire national des droits de l'homme (ONDH-1992) et  de conseiller des droits de l'homme auprès de l'ex-président de la  République Liamine Zeroual.

Il était aussi membre de la Commission africaine des droits de l'homme et  des peuples (avril 1998), président du groupe de travail sur les  populations/communautés autochtones et chef de mission auprès de l'Union  africaine (UA).

Durant sa carrière, Rezzag Bara a assumé également le poste d'ambassadeur  d'Algérie à Tripoli de 2001 à 2004, avant d'être désigné conseiller auprès  du président de la République chargé des questions sécuritaires en 2005.

Le défunt intervenait souvent sur les questions liées à la paix, à la  sécurité et à la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent dans  des séminaires et conférences sur ces thèmes.

Media

La dépouille de Kamel Rezzag Bara inhumée au cimetière d'El Alia
  Publié le : mercredi, 26 juillet 2017 17:20     Catégorie : Algérie     Lu : 244 foi (s)   Partagez