Droit international humanitaire: l'Algérie soucieuse d'inscrire les conventions ratifiées au cœur de sa législation nationale  

Publié le : samedi, 22 juillet 2017 16:15   Lu : 81 fois
Droit international humanitaire: l'Algérie soucieuse d'inscrire les conventions ratifiées au cœur de sa législation nationale  
APS PHOTOS © 2017

ALGER- L'Algérie est soucieuse d'inscrire les conventions liées au droit international humanitaire dont elle est  signataire au cœur de sa législation nationale, tout en procédant à leur  mise à jour périodique afin de les adapter aux derniers développements sur  la scène internationale, a indiqué samedi à Alger un responsable du  ministère de la justice.

Lors d'une session de formation, deuxième du genre, conjointement  organisée par la Commission nationale du droit humanitaire international,  le centre "Jil Research" et la mission du Comité international de la croix  rouge (CICR) en Algérie, sur le thème "le droit international humanitaire et le droit international des droits de l'homme", le Conseiller au  ministère de la justice et membre de ladite commission, Nacereddine Marok a affirmé que "le gouvernement algérien a toujours veillé à inscrire les  conventions internationales relevant du droit international humanitaire  dont il est signataire au coeur de son arsenal juridique, tout en œuvrant à  leur actualisation périodique".

La conférence se tient dans une conjoncture "très sensible" marquée par  les conflits et les tensions à caractère international ou interne, qui  secouent la région arabe et engendrent de nombreuses victimes (déplacés,  blessés et morts), outre "la situation de plus en plus complexe provoquée par l'interférence d'autres phénomènes liés au crime organisé, la traite  d'humains et le trafic de drogue et d'armes".

A cet effet, M. Marok a insisté sur "l'impératif de trouver davantage de  mécanismes efficients pour la mise en œuvre des règles du droit  international humanitaire", d'autant que "l'impunité dont bénéficient les  auteurs de ces graves violations commises au vu et au su de la communauté  internationale, ébranle la confiance des peuples quant à l'utilité de ce  droit".

Le représentant du ministère de la justice a évoqué le dossier de la  migration clandestine, rappelant les efforts déployés par l'Algérie en  matière de préservation de la dignité humaine des ressortissants étrangers  qui se trouvent sur son territoire, en raison des conditions difficiles  prévalant dans leur pays, les considérant toujours "comme des hôtes et non  comme des réfugiés".

La présidente de "Jil Research Center", Sourour Talbi a indiqué que cette  conférence s'inscrivait dans le cadre de la décennie du droit international  humanitaire, instituée par cette instance académique, en vue de  sensibiliser et de former les concernés par ce  domaine, notamment en les  informant sur les définitions et notions générales relatives aux mécanismes  de mise en oeuvre du droit humanitaire international, outre les différents  traités et conventions dont l'Algérie est signataire.

La représentante du CICR en Algérie, Lynda Bouali a mis l'accent sur le  rôle des experts et des chercheurs dans l'examen des problématiques  humanitaires pouvant constituer une menace pour la sécurité et l'intégrité  des personnes à travers le monde, en vue de parvenir à des solutions qui permettent aux Etats et aux commissions nationales et internationales de  consolider et d'enrichir les clauses du droit international humanitaire.

Cette session de formation est à même de "contribuer à la diffusion et à  l'ancrage de la culture juridique notamment en ce qui a trait aux  dispositions du droit international humanitaire et des lois internationales  sur les droits de l'homme", à travers une formation destinée aux  magistrats, juristes, avocats et autres.

La commission nationale du droit international humanitaire, créée par le  président de la République, Abdelaziz Bouteflika en vertu d'un décret, est  un organe consultatif permanent chargé de prodiguer des conseils, des avis  et des études aux autorités publiques sur les questions liées au droit international humanitaire.

La commission est habilitée à proposer la ratification de conventions et  de traités internationaux relevant du droit international humanitaire et  les mesures idoines pour l'adaptation de la législation nationale aux  règles du droit international humanitaire, outre la promotion de la  coopération et l'échange d'expériences avec les organisations régionales et  internationales activant dans le domaine.

Jil Research Center" est une institution académique scientifique versée  dans la recherche dont le siège est établi à Alger et qui compte plusieurs  antennes dans différents pays arabes. 

Last modified on samedi, 22 juillet 2017 18:33
Droit international humanitaire: l'Algérie soucieuse d'inscrire les conventions ratifiées au cœur de sa législation nationale  
  Publié le : samedi, 22 juillet 2017 16:15     Catégorie : Algérie     Lu : 81 foi (s)   Partagez