Le gouvernement ouvrira les canaux du dialogue avec les composantes du tissu national pour expliquer son Plan d'action

Publié le : mercredi, 28 juin 2017 18:18   Lu : 35 fois
Le gouvernement ouvrira les canaux du dialogue avec les composantes du tissu national pour expliquer son Plan d'action
APS PHOTOS © 2017

ALGER- Le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé mercredi à Alger que le gouvernement ouvrira les canaux du dialogue et de concertation avec l'ensemble des composantes du tissu national, qu'elles soient politiques, syndicales, académiques ou associatives, pour expliquer sa démarche et aboutir à un consensus à même de faciliter la réalisation des objectifs tracés dans son Plan d'action.

Le gouvernement est conscient qu'un consensus autour des questions nationales majeures facilitera grandement la réalisation des objectifs tracés dans son Plan d'action pour la mise en oeuvre du programme du président de la République, a indiqué M. Tebboune lors de la présentation du Plan d'action du gouvernement devant les membres du Conseil de la nation, après son adoption vendredi par l'Assemblée populaire nationale (APN).

Il a ajouté que "le gouvernement s'attèlera à l'ouverture de canaux du dialogue et de concertation avec toutes les composantes du tissus national, qu'elles soient politiques, syndicales, académiques ou associatives pour expliquer la démarche de l'exécutif, obtenir la confiance et l'adhésion de toutes les catégories du peuple".

Le Premier ministre a affirmé que le gouvernement "s'éloignera des polémiques stériles pour focaliser son effort collectif sur la réalisation de sa mission en faisant prévaloir la stabilité du pays et la cohésion sociale au dessus de toute autre considération".

Par ailleurs, M. Tebboune a mis en avant l'attachement du gouvernement à préserver les grands équilibres économiques,  "gage de notre indépendance et de notre capacité à réaliser nos futurs projets de développement", avant d'annoncer la mise en place "de mécanismes interactifs pour le contrôle de l'action gouvernementale pour déterminer les entraves et les difficultés et procéder rapidement et efficacement à leur traitement".

Le chef de l'exécutif a fait savoir que le président de la République l'a chargé d'une mission "noble et importante en même temps, une mission à la hauteur de la grandeur de l'Algérie et des aspirations de son peuple".

"Cette responsabilité nous l'assumons en étant conscient de l'impératif de ne pas décevoir les espoirs de millions de nos concitoyens et d'être à la hauteur de la confiance que nous a accordé la plus haute autorité du pays", a déclaré M. Tebboune, appelant à "l'ensemble des loyaux enfants du pays à travailler ensemble pour écrire une nouvelle page de la glorieux marche de la Nation algérienne".

Evoquant l'examen du Plan d'action du gouvernement au Conseil de la nation, M. Tebboune a précisé que la dernière révision de la Constitution "a renforcé le rôle et les prérogatives du Conseil (de la nation) en matière législative et de contrôle et consacré la complémentarité entre les deux chambres du Parlement au service de la consolidation de l'exercice démocratique dans notre pays et de l'expression de la volonté du peuple souverain".

La révision "qui est venue concrétiser l'engagement du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à mener à bien les réformes politiques visant à répondre aux aspirations du peuple et à s'adapter aux mutations dans le monde, a permis de protéger l'identité et l'unité de notre peuple, de renforcer les droits de l'homme et les libertés des citoyens, de promouvoir la démocratie, de consolider les fondements de l'Etat de droit et d'approfondir l'indépendance de la magistrature", a ajouté le Premier ministre.

M. Tebboune s'est dit confiant que les membres du Conseil de la nation "sauront faire preuve du sens de responsabilité et de maturité nécessaires pour faire face aux défis de l'heure partant de leur souci d'oeuvrer au développement et à la prospérité de notre pays et à la réunion des conditions d'une vie décente et du développement socio économique de notre peuple".

Affirmant que le gouvernement reste attentif aux avis, remarques et propositions des membres du Conseil de la nation, le Premier ministre a souhaité un raffermissement de la coopération entre les deux institutions pour permettre au pays de continuer à avancer résolument sur la voie de la stabilité, du développement, de la modernité et de la consécration des traditions de la pratique démocratique.

Pour M. Tebboune, l'importance des débats est dictée par le caractère sensible de la conjoncture politique, économique et sécuritaire de l'heure et la responsabilité collective à saisir les enjeux actuels en oeuvrant pour un consensus national autour des voies et moyens d'y faire face de manière à préserver l'indépendance et la souveraineté décisionnelle de l'Algérie et poursuivre son processus de développement dans un monde qui ne fait pas de place aux peuples divisés et hésitant dans leurs choix politiques et économiques.

Il s'agit, a ajouté M. Tebboune, du serment de préservation de l'Algérie des martyrs et du devoir de bâtir l'Algérie du 21e siècle, une Algérie stable, conciliée avec elle-même et tournée avec détermination et optimisme vers l'avenir".

"La mission pourrait être difficile, ardue et probablement confrontée à des obstacles, mais je demeure confiant en notre réussite car nous ne voulons que le bien pour notre patrie", a déclaré le chef de l'Exécutif.

Détaillant les cinq axes du plan d'action du gouvernement, le Premier ministre a affirmé que ce dernier vise "la préservation de la cohésion sociale et la reconsidération des priorités suivant des données conjoncturelles et objectives". Il a expliqué que "la priorité sera accordée à la concrétisation des nouvelles dispositions induites par la dernière révision de la Constitution à travers des textes juridiques et réglementaires outre la consolidation des droits des citoyens et des libertés et la modernisation des Services publics".

"Oeuvrer à la consécration des composantes de notre identité nationale dans toutes ses dimensions pour raffermir davantage l'unité nationale et bannir le fondamentalisme, l'extrémismes et la désintégration culturelle" sont également d'autres objectifs du plan d'action du gouvernement, a-t-il indiqué.

Le Premier ministre a mis l'accent sur l'effort particulier à consentie en vue de moraliser la vie publique et répondre à une revendication populaire pressente en termes de transparence totale et de plus de garanties en matière de justice et d'équité dans les divers domaines de la vie sociale, politique, économique, outre la consécration de la liberté d'expression.

Par ailleurs, M. Tebboune a mis l'accent sur l'attachement du gouvernement à promouvoir une pratique religieuse modérée conforme au référent islamique et national "au moment où l'extrêmise et le sectarisme ont brisé les liens dans le monde arabo-musulman".

Sur un autre registre, le Premier ministre a mis l'accent sur la nécessité de développer l'industrie cinématographique.

Par ailleurs, il a affirmé que "nos forces armées et notre diplomatie veillent à la préservation de l'indépendance et de la souveraineté nationale, à la défense de l'intégrité territoriale et à la sécurité des biens et des personnes, outre l'affirmation de nos positions souveraines en matière de politique extérieure, de soutien aux causes justes, de consolidation des liens avec  la communauté nationale établie à l'étranger à travers la préservation de ses droits et la prise en charge de ses préoccupations".

 

A noter que les membres du Conseil de la nation ont entamé le débat autour du plan d'action du gouvernement, juste après l'intervention du Premier ministre.

Download attachments:
Last modified on mercredi, 28 juin 2017 18:49
Le gouvernement ouvrira les canaux du dialogue avec les composantes du tissu national pour expliquer son Plan d'action
  Publié le : mercredi, 28 juin 2017 18:18     Catégorie : Algérie     Lu : 35 foi (s)   Partagez