Menu principal

Menu principal

Journée d’étude sur les réfugiés mardi à Alger

Publié le : dimanche, 18 juin 2017 17:32   Lu : 101 fois

CONSTANTINE - L’Ecole nationale d’administration d’Alger accueillera mardi prochain une journée d’étude sur les réfugiés, a indiqué dimanche à Constantine la présidente du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Fafa Benzerrouki.

Dans une déclaration à la presse, convoquée en marge d’une visite inopinée au centre hospitalo-universitaire (CHU) Benbadis de Constantine, Mme Benzerrouki a indiqué que cette journée, initiée par le CNDH, vise à faire le point sur la situation des réfugiés et proposer des solutions pour la protection de leurs droits surtout que l’Algérie est un des pays ayant ratifié la convention interdisant le rapatriement forcé des réfugiés.

Selon la présidente du CNDH, la rencontre verra la participation de représentants de l’ONU, du ministère des Affaires étrangères, de la République arabe sahraouie démocratique et du CNDH. Elle sera clôturée par l’adoption de recommandations à élever aux instances concernées.

Lors de sa visite au CHU Benbadis, Mme Benzerrouki a inspecté les différents services du centre anti-cancer (CAC), le pavillon des enfants cancéreux du service de pédiatrie et les urgences médicochirurgicales et a écouté, à l’occasion, les préoccupations des professionnels de la santé et des patients. Le CNDH, a-t-elle déclaré à l’occasion, est une institution constitutionnelle dont la mission fondamentale est de "surveiller et évaluer toute atteinte aux droits de l’Homme y compris au sein des structures sanitaires."

"Le CNDH ne ménagera aucun effort pour accomplir cette mission sur le terrain", a affirmé sa présidente, tout en assurant que ces visites ont débuté à Constantine et seront suivies par d’autres visites aux structures sanitaires publiques et privées des différentes wilayas du pays pour vérifier les conditions de prises en charge des malades.

Le bureau de la CNDH tiendra, courant cette semaine, une réunion d’évaluation sanctionnée par un rapport à remettre aux instances concernées pour prendre les décisions nécessaires, a ajouté Mme Benzerrouki, avant de rappeler que le CNDH est un organisme de consultation et de proposition.

Les citoyens et employés de la santé, approchés par l’APS, ont apprécié l’initiative susceptible de faire évoluer les prestations sanitaires et les conditions de prise en charge des malades dans cet établissement de santé publique à portée régionale.

Le CNDH a été installé en mars dernier pour contribuer à la promotion des droits de l’Homme par des activités de terrain, la formation continue des acteurs, l’organisation de multiples activités et la diffusion de la culture des droits de l’Homme au sein de la société.

Journée d’étude sur les réfugiés mardi à Alger
  Publié le : dimanche, 18 juin 2017 17:32     Catégorie : Algérie     Lu : 101 foi (s)   Partagez