Menu principal

Menu principal

Guerre des 6 jours: le rôle et l’efficacité des unités de l’ANP soulignés

Publié le : mardi, 13 juin 2017 15:39   Lu : 575 fois
Guerre des 6 jours: le rôle et l’efficacité des unités de l’ANP soulignés
APS PHOTOS © 2017

Normal 0 21 false false false FR X-NONE AR-SA MicrosoftInternetExplorer4

 

ALGER- Le rôle et l’efficacité des unités de l’Armée  nationale populaire (ANP), dont la majorité des éléments sont issus de  l'Armée de libération nationale (ALN), durant la guerre des 6 jours  opposant les armées égyptiennes et israéliennes en juin 1967 et durant  laquelle 56 de ses éléments sont tombés en martyrs, ont été soulignés mardi  à Alger par des conférenciers, dont des colonels qui ont y pris part.

"Lorsque nous avons reçu l’ordre de rejoindre le front de cette guerre, il  nous a été demandé d’y être les meilleurs représentants du peuple algérien  alors que nous portions encore l’âme du sacrifice héritée de la Révolution  de novembre 1954", a indiqué le colonel à la retraite, Mahmoud Bellaoui, au  forum d’El-Moudjahid, consacré au 50éme anniversaire de cette page  d’histoire.

Faisant partie à l’époque du bataillon 121 (Djelfa), il a précisé qu’outre  la formation acquise par l’ANP dans les rangs de l'ALN dans les maquis,  celle-ci a bénéficié après l’indépendance, de perfectionnements prodigués  par l’ex-Union soviétique, ce qui lui avait conféré une solide expérience  sur le terrain de la confrontation armée.

"Nous avons réussi notre mission qui consistait à protéger la ville de  Suez comme reconnu par les soldats égyptiens qui n’ont eu de cesse de  saluer nos performances, s’est-il rappelé, énumérant les quatre batailles  auxquelles ont pris part les éléments de l’ANP, entre le 14 juin et le 24  octobre 1967 et au cours de l’une d’elles, ils ont pulvérisé un équipement  militaire israélien".

Evoquant une participation quantitative et qualificative de l’Armée  algérienne à cette guerre et en sa qualité de représentant du ministère de  la Défense nationale (MDN), le colonel Abdelkader Bourouina a qualifié la  guerre des six jours comme étant une des épopées de l’ANP, dont la

solidarité, l’efficacité et la bravoure ont contribué à booster le moral  des troupes égyptiennes qui était au plus bas.

L’intervenant est revenu sur l’annonce faite par l’ancien président  algérien, Houari Boumédiene de se rendre au front égyptien, avec comme mot  d’ordre la victoire ou le martyr au champ d’honneur, et ce, bien avant le  congrès de Khartoum (Soudan) consacré à la participation des armées arabes  en renfort à celle de l’Egypte et alors qu'on venait de sortir d’une longue  Guerre de libération nationale, a-t-il observé.

La participation algérienne a été décidée, a-t-il poursuivi, en dépit du  manque de connaissances de l’ANP du terrain de Sinaï, du peu d’informations  sur l’ennemi, relevant que cette présence a contribué à stopper l’avancée  de l’ennemi et la reconstitution de l’armée égyptienne.

L’Egypte avait perdu la bataille mais pas la guerre, a-t-il observé, avant  de rappeler la suite des événements ayant conduit à la guerre d’octobre  1973 qui a également impliqué les troupes de l’ANP, dont l’ultime retour au  pays a eu lieu en 1975.

Le colonel Bourouina n’a pas omis de citer quelques uns de ceux qui  étaient aux commandes des bataillons algériens durant ces deux dates  historiques, comme  Abderrezak Bouhara, Abdelkader Abdellaoui, Khaled  Nezzar, Ahmed Gaïd Salah, Mohamed Allahoum et Abdelmalek Guenaïzia.

A l’issue de leurs témoignages, les colonels en retraite, Mahmoud Bellaoui  et Ali Benghezala ont été honorés symboliquement pour leur bravoure lors  des événements commémorés, lesquels ont fait l’objet d’un film documentaire  réalisé par le MDN et projeté en la circonstance.

Dernière modification le : jeudi, 29 juin 2017 11:21
Guerre des 6 jours: le rôle et l’efficacité des unités de l’ANP soulignés
  Publié le : mardi, 13 juin 2017 15:39     Catégorie : Algérie     Lu : 575 foi (s)   Partagez