Menu principal

Menu principal

Baccalauréat: avis mitigés quant à la difficulté de l'épreuve des mathématiques

Publié le : dimanche, 11 juin 2017 16:07   Lu : 230 fois
Baccalauréat: avis mitigés quant à la difficulté de l'épreuve des mathématiques
APS PHOTOS © 2017

ALGER- Les avis des candidats au baccalauréat session juin 2017 étaient mitigés, au premier jour des épreuves quant à la difficulté des sujets notamment ceux des mathématiques et ce, dans les différentes filières.

Lors d’une tournée effectuée par l’APS à travers quelques centres d’examens d’Alger, tels les lycées des mathématiques à Kouba, Cheikh Bouamama à El Mouradia, Mohamed Boudiaf à El Madania, Haroun Rachid pour les candidats libres (place 1 er Mai) ainsi que le lycée Saad Dahleb à Kouba, les avis des candidats quant à la difficulté des sujets de langue arabe et des mathématiques étaient mitigés.

Rencontrés devant l’entrée du lycée Saad Dahleb à Kouba, les candidats Amine et Mustapha, qui attendaient leurs camarades ont affirmé que le sujet des mathématiques était "difficile", indiquant qu’ils ont trouvé d’"énormes difficultés" pour répondre à toutes les questions. "Le sujet des mathématiques n'était pas abordable. J'ai pas bien travaillé. C'était  vraiment difficile" a affirmé Amine.

Le même constat a été établi par d’autres candidats, à l’instar de Nawel, candidate au CEM Aissat Idir à Alger centre, qui a indiqué avoir perdu sa concentration dès que les enseignants surveillants ont distribué le sujet d'examen".  "Le sujet était difficile, c'est tout ce que je peux vous dire", a-t-elle lancé.

Une candidate libre au lycée Haroun Rachid s’est dit "inquiète", quant à elle, relevant avoir raté l'épreuve des maths. "Je n’ai pas bien travaillé.

J’ai trouvé du mal à répondre aux questions", a déclaré Nadia qui passe cet examen pour la seconde fois.

Pour sa part, Nacéra, candidate libre, mère de cinq enfants, a exprimé le voeu de pouvoir décrocher cet examen d’autant qu’elle a consacré beaucoup de son temps à la révision, soulignant que la réussite est "tributaire de la volonté et la détermination, abstraction faite de l’âge de la personne et de ses responsabilités".

S’adressant à Sara et d’autres postulants pour les rassurer, un parent d’élève à déclaré que "la réussite" à l’examen du baccalauréat ne se limite pas à une ou deux notes mais bien à l'ensemble des notes obtenues dans toutes les matières. "Vous avez du temps pour vous rattraper. Oubliez les  examens du premier jour et pensez aux épreuves qui restent", a-t-il renchéri.

En ce qui concerne le sujet d’arabe, la quasi-totalité des candidats des différentes filières ont exprimé leur satisfaction quant au sujet et ont fait part de leur souhait que le reste des épreuves soient aussi  abordables.

Amina une jeune candidate au baccalauréat de 17 ans, filière Maths  technique rencontrée au lycée des mathématiques à Kouba a exprimé sa satisfaction concernant le sujet de l’arabe qui était selon elle "très abordable". "Je suis contente et optimiste pour le reste des épreuves.

Le sujet d’arabe était facile, je n’ai pas trouvé de difficulté", a-t-elle indiqué.

Pour son camarade Samy, le sujet d’arabe était facile et toutes les questions étaient claires.

Le nombre des candidats au Baccalauréat pour l’année scolaire 2016-2017 à  l’échelle nationale, est de 761 701 lycéens, un chiffre en baisse de 56.817 candidats par rapport à l’édition de 2016.

 

Sur le total inscrit,491.298 sont des candidats scolarisés et 270.403 postulent en candidats libres , alors que le nombre de filles inscrites représentant 54,71%.

Media

Dernière modification le : mardi, 13 juin 2017 11:10
Baccalauréat: avis mitigés quant à la difficulté de l'épreuve des mathématiques
  Publié le : dimanche, 11 juin 2017 16:07     Catégorie : Algérie     Lu : 230 foi (s)   Partagez