Menu principal

Menu principal

Affaire des moines de Tibhirine : un livre lève les zones d’ombres entretenues en France

Publié le : mercredi, 07 juin 2017 15:51   Lu : 761 fois
Affaire des moines de Tibhirine : un livre lève les zones d’ombres entretenues en France
DR

PARIS-  L’ancien patron du contre-espionnage français, Yves Bonnet, vient de signer un livre dédié à la tragédie algérienne des années 1990 dans lequel il lève des zones d’ombre sur l’affaire dite des moines de Tibhirine.   

Loin d’être un ouvrage ordinaire,  dans ce livre intitulé «La deuxième guerre d’Algérie : les zones  d’ombres de la tragédie des moines de Tibhirine enfin levées », riche en informations précises émanant des rapports de renseignements, dont certaines publiées par les médias, Yves Bonnet a mené sa propre enquête, sur la base de la masse d’informations dont il dispose, en retournant sur des lieux  où (il) ne trouve que désillusion et amertume, après tant d’années de désinformation,  de rumeurs et, en fin de compte des coups sournois et stupides portés à l’amitié algéro-française.

Sa mission était de dire l’honneur, celui de témoigner, de prouver, de chasser le mensonge et dénoncer les faussaires, revenant sur le contexte de l’assassinat des moines en 1996 à Tibhirine (Médéa) par le groupe islamique armé (GIA) pour produire un document  irréfutable.

Dans la gestion du côté français de l’après drame et de la crise qui s’en est suivie, l’auteur rapporte les propos de Philippe Seguin, ancien président de l’Assemblée française, qui lui disait que "toute l’administration du Quai d’Orsay, où agit un puissant lobby anti-algérien, continue de traiter ces affaires avec un mélange de désinvolture et d’aveuglement, peut-être influencé par la remontée d’informations non seulement orientées, mais de surcroît mal orientées".

"Près de vingt ans après le drame, l’Algérie ne comprend pas l’acharnement médiatique et judiciaire dont elle fait l’objet en France", écrit Yves Bonnet qui charge, dans son livre (VA Editions, 284 pages, avril 2017) qu’il a voulu  "honnête et complet", certains médias français, le juge Marc Trévidic et l’attaché militaire le général Buchwalter qui se sont mis, dit-il, en porte-à-faux en voulant semer le doute sur l’armée algérienne.

"Il est évident que l’armée, la police, les services de sécurité algériens ne pouvaient commettre un pareil forfait ni, moins encore, agir aussi stupidement" , a-t-il affirmé, s’interrogeant :  "A qui fera-t-on croire que des militaires commettant une bavure aussi grave seraient assez pervers et idiots pour trancher les têtes de leurs victimes et prendre le risque insensé de les livrer au public ?" 

Se basant sur des informations vérifiées, des recoupements et des analyses d’anciens collaborateurs, experts et religieux, l’auteur parle de l’inutile polémique lancée par le général Buchwalter qui a voulu apporter, dix ans après le drame, une nouvelle version (supputations) en évoquant une soi-disant  bavure de l’armée algérienne. Quant au juge Trévidic, il lui reproche le fait de tomber dans le piège de la médiatisation pour un dossier qui n’a nullement besoin de publicité, relevant chez lui un seul son de cloche.

"La saisine de la justice française que l’Algérie n’a jamais mise en cause, aurait pu poser un problème de compétence : nous avons vu plus haut que celle de la justice algérienne a été purement et simplement éludée, comme s’il ne s’agissait pas en l’espèce d’un pays de droit" , a-t-il écrit, recommandant que  "si l’on veut bien considérer que l’entente et même l’amitié avec l’Algérie nous sont absolument indispensables, comme elles le furent pour l’Algérie voici vingt ans, il est sage de s’en tenir à l’état actuel du dossier". 

En ce qui concerne la partialité des médias dans cette affaire, il considère que ces derniers  "ne prétendent plus à l’expression d’opinions mais aspirent au profit pécuniaire". 

Dernière modification le : mercredi, 07 juin 2017 16:24
Affaire des moines de Tibhirine : un livre lève les zones d’ombres entretenues en France
  Publié le : mercredi, 07 juin 2017 15:51     Catégorie : Algérie     Lu : 761 foi (s)   Partagez