Crise libyenne: la coordination entre les pays voisins est "permanente"

Publié le : mardi, 06 juin 2017 08:31   Lu : 55 fois
Crise libyenne: la coordination entre les pays voisins est "permanente"
APS PHOTOS © 2017

ALGER- Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader  Messahel, a indiqué lundi à Alger que la coordination entre les pays  voisins de la Libye, notamment l'Algérie, la Tunisie et l'Egypte, était  "permanente" pour accompagner les Libyens en vue du règlement de la crise  que traverse leur pays loin de toute intervention étrangère.

 Dans une déclaration à la presse à l'issue de ses entretiens avec  son homologue égyptien, Sameh Chokri, M. Messahel a précisé avoir abordé la  situation en Libye, mettant en avant la coordination "permanente" entre les  pays voisins de la Libye, notamment l'Algérie, la Tunisie et l'Egypte,  "pour accompagner les Libyens afin qu'ils puissent régler eux-mêmes leurs  problèmes loin de toute intervention étrangère et dans le cadre de  l'intégrité territoriale de la Libye".

 Il a, à cet égard, rappelé la dernière réunion des pays voisins de  la Libye tenue à Alger le 8 mai.

Le ministre a également indiqué avoir abordé avec son homologue la  situation dans la région qui est, a-t-il dit, "menacée par le terrorisme,  le crime organisé et la migration clandestine", mettant l'accent sur  l'importance de la coordination "permanente et continue" entre l'Algérie et  l'Egypte pour faire face à ces défis.

Après avoir rappelé les sacrifices consentis par les deux pays dans  la lutte contre le terrorisme, le chef de la diplomatie a insisté sur  l'importance de la coordination bilatérale et au niveau de l'Organisation  des Nations Unies et des autres organisations internationales.

Les entretiens ont aussi porté sur la question de la réforme de la  Ligue arabe, a fait savoir M. Messahel, précisant que l'Algérie plaidait  pour une réforme "en profondeur" de l'organisation afin de l'adapter aux  mutations géostratégiques en cours dans le monde et la mettre au service  des peuples et des Etats arabes.

Le ministre s'est également félicité de la "coordination  permanente" entre l'Algérie et l'Egypte au niveau de l'Union africaine.

Concernant les relations algéro-égyptiennes, M. Messahel les a  qualifiées d'"exceptionnelles" dans différents domaines, faisant part de la  volonté des deux pays de renforcer leur coopération économique.

Le ministre a précisé que les deux parties avaient évoqué les  préparatifs de la réunion de la Grande commission mixte et de la réunion du  Comité de suivi qui la précèdera pour évaluer la mise en oeuvre des  décisions prises lors de la précédente session tenue au Caire.

M. Chokri a, pour sa part, précisé que sa visite "participe du  souci de poursuivre la coordination entre les deux pays", soulignant que  cette coordination procédait de la volonté des dirigeants des deux pays,  Abdelaziz Bouteflika et Abdel Fattah Al-Sissi, de faire face aux défis qui  se posent à l'Algérie et à l'Egypte et de renforcer la coopération au mieux  des intérêts des deux peuples et pour protéger la sécurité nationale arabe  contre les dangers qui la menacent.

La rencontre a permis d'aborder, en premier lieu, les relations  bilatérales et le souci commun de les développer sur les plans politique,  économique, culturel et social, et d'intensifier les investissements  égyptiens en Algérie, par l'ouverture d'autres créneaux de commerce entre 

les deux pays, a ajouté M. Chokri qui a exprimé ses remerciements au  gouvernement algérien pour les facilitations accordées à l'importation des  produits égyptiens, "ce qui est à même, a-t-il dit, de favoriser  l'augmentation des échanges commerciaux et de renforcer les liens entre les  deux pays".

Les discussions ont également porté sur les questions régionales,  notamment les derniers développements en Libye, la lutte contre le  terrorisme, la question palestinienne, et la situation en Syrie et au  Yémen, a précisé le ministre égyptien qui a fait également état d'"une  grande convergence" de points de vue des deux pays concernant ces  questions, a-t-il indiqué.

 " Nous avons également discuté de l'importance de poursuivre l'étroite  coordination dans le cadre de notre action africaine commune pour la  concrétisation des efforts de développement des pays africains et évoqué la  contribution de l'Algérie et de l'Egypte dans ce sens ainsi que la réforme  de l'organisation africaine", a précisé M. Chokri.

Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Samah Chokri, est arrivé  lundi à Alger pour prendre part à la réunion ministérielle tripartite  Algérie-Tunisie-Egypte sur la Libye, consacrée à l'évaluation de la  situation dans ce pays à la lumière des derniers développements  sécuritaires, pour parvenir à un règlement politique de la crise qui secoue  le pays depuis 2011.

Last modified on mardi, 06 juin 2017 14:31
Crise libyenne: la coordination entre les pays voisins est "permanente"
  Publié le : mardi, 06 juin 2017 08:31     Catégorie : Algérie     Lu : 55 foi (s)   Partagez