Menu principal

Menu principal

Forêts: le rôle des riverains est primordial pour la réduction des feux de forêts (DGF)

Publié le : jeudi, 18 mai 2017 18:57   Lu : 599 fois
Forêts: le rôle des riverains est primordial pour la réduction des feux de forêts (DGF)
Photo APS archives

ALGER - La réduction des feux de forêts qui ravagent 30.000 hectares (ha) en moyenne chaque année en Algérie ne sera possible qu'avec l'implication des riverains des massifs forestiers sur lesquels les forestiers comptent pour maîtriser les feux et réduire les dégâts, a indiqué jeudi à Alger le directeur général des forêts, Abdelmalek Abdellatif.

"Les feux de forêt ne sont pas uniquement l'affaire de la direction générale des forêts, mais de tout le monde notamment les riverains. Des résultats encourageants ont été obtenus grâce à la participation de ces populations", a affirmé M. Abdellatif lors de la réunion de la commission nationale de protection des forêts en prévision du lancement de la compagne de lutte contre ce phénomène le 1er juin prochain.

Pour faire participer ces riverains dans le dispositif de lutte contre les incendies, la DGF a créé des comités lesquels participent activement dans la politique de sensibilisation, comme ils sont également un acteur principal dans la première intervention.

Les forestiers misent également sur les associations de protection de l'environnement en plus de la mise en place d'un dispositif d'intéressement visant à améliorer les conditions de vie de des populations par la mise en valeur des périmètres d'autorisation d'usage. 

Cela permet aux habitants de ces forêts de créer des activités de subsistance et protéger la forêt en même temps.

"Les dégâts auraient pu être plus importants si ce n'était la mobilisation des citoyens et les comités de riverains dans les massifs forestiers et l'adhésion active du mouvement associatif", affirme le même responsable en ajoutant que tous les efforts doivent se concentrer sur ce volet pour pouvoir maîtriser les feux car cela nous permet d'intervenir à temps.

En guise de renfort, la DGF consacre chaque année un budget pour recruter des agents de surveillance durant la période des incendies (juin, juillet et août). Cette année le nombre de recrues a atteint 4.000 saisonniers, alors que  le dispositif de lutte sera renforcé par la sensibilisation et l'intégration davantage de riverains.

En outre, 3.120 comités de riverains vont participer cette année aux actions de prévention des feux de forêts, de sensibilisation, d'alerte et d'intervention sur les foyers de feux naissants.

M. Abdellatif a fait également savoir que le gouvernement avait accordé à la DGF l'acquisition de véhicules et d'un dispositif de camions-citernes pour les feux de forêts.

"Devant la recrudescence du nombre d'incendies qui dépassent parfois les 3.000 foyers par an durant ces dernières années, la mobilisation de tous les secteurs, les collectivités locales et des citoyens est plus que nécessaire pour faire face à ce fléau préjudiciable pour le patrimoine forestier", a-t-il insisté.

Il a également souligné que l'effort consenti par l'Etat, depuis 2000, en matière de lutte contre les incendies de forêts allait se poursuivre durant les années à venir par le renforcement des moyens spécifiques de prévention et une optimisation des outils de gestion et d'intervention.

L'Algérie, à l'instar des pays de la région de la Méditerranése, connait une tendance générale au prolongement des zones à risque exposées aux incendies et aux maladies.

Selon une experte de la FAO, l'Algérie perd 1% du taux de boisement chaque année en raison des incendies de forêts, soit le troisième pays au niveau de la méditerranée après le Portugal et l'Italie.

 

Plus de 18.300 ha touchés par les feux en 2016

 

Le bilan consolidé de la DGF fait état d'une superficie de 18.370 ha touchés par les feux de forêts en 2016 contre 13.010 ha en 2015. 

Les wilayas de Sidi Bel Abbès, Béjaia et Tizi-Ouzou ont été les plus touchées avec 52% de la superficie totale. 

La région Est est aussi la plus touchée par ces feux suivie du Centre puis de l'Ouest.

La cause principale de ces incendies reste à 100% humaine, d'après M. Abdellatif.

Les investigations des forestiers font ressortir également que 77% des foyers d'incendie enregistrés en 2016 (3.150) ont eu lieu entre 10h et 18h.

La protection civile a aussi recensé une superficie de 19.302 palmeraies, de 100.000 arbres fruitiers et de 450.000 bottes de foin brûlés l'été dernier. 

Les pompiers ont enregistré 17.277 interventions en 2016.

En ce qui concerne la préparation de la campagne de lutte en 2017, outre les actions de prévention lancées depuis la mi-mai en cours, la protection civile a mobilisé 495 unités de première intervention en plus des moyens de lutte qui seront installés dans les massifs fortement boisés notamment en période de fortes chaleurs.

Cette structure a aussi acquis 272 engins qui seront opérationnels durant cette campagne en plus de 22 colonnes mobiles regroupant environ 12.400 éléments tous grades confondus, d'après le représentant de la protection civile, Saïd Lahiani. 

La commission nationale de protection des forêts est composée de représentants de 12 ministères et de 12 institutions nationales en relation avec la protection des forêts. 

Forêts: le rôle des riverains est primordial pour la réduction des feux de forêts (DGF)
  Publié le : jeudi, 18 mai 2017 18:57     Catégorie : Algérie     Lu : 599 foi (s)   Partagez