Menu principal

Menu principal

Droits de l’homme: l’Algérie prête à inviter des membres du CDH

Publié le : lundi, 08 mai 2017 17:37   Lu : 52 fois
Droits de l’homme: l’Algérie prête à inviter des membres du CDH
APS PHOTOS © 2017

GENEVE - Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, a indiqué lundi à Genève que l’Algérie est "prête" à inviter des membres du Conseil des droits de l’homme (CDH) pour mesurer les réalisations en matière de droits de l’homme.

"Permettez-moi de saisir cette occasion pour annoncer que dans la volonté de transparence et son souci d’ouverture, le gouvernement algérien est prêt à formaliser aux titulaires de mandats du Conseil des droits de l’homme chargés des personnes handicapés, de l’indépendance des juges et avocats, des personnes âgées, de la solidarité internationale, des droits culturels et des effets de la dette extérieure sur la jouissance des droits de l’homme", a-t-il affirmé dans sa déclaration introductive à la 27e session du mécanisme d’examen par les pairs du Conseil des droits de l’homme.

Pour le ministre d’Etat, cette nouvelle initiative "témoigne de la volonté du gouvernement algérien de poursuivre avec le CDH le dialogue pour permettre aux organes que vous avez mis e place de prendre des différentes réalisations en matière d’effectivité des droits de l’homme".

Toutefois, a-t-il fait savoir, le gouvernement algérien "continue de s’interroger sur le bien-fondé de certaines requêtes, motivations qui les sous-tendent et de l’insistance que formulent certaines parties pour les voir aboutir", soulignant qu’il considère de telles demandes de visites inopportunes, au vu du nombre dérisoire, voire insignifiant, des allégations y afférentes et pour lesquelles des réponses documentées ont été apportées en leur temps".

Le ministre d’Etat a rappelé que l’Algérie a lancé une série d’invitations à nombre de mécanismes du CDH, précisant que sur les sept invitations, cinq se sont concrétisées. Elle a également donné son accord de principe, en décembre 2013, pour une visite d’information au Groupe de travail sur les disparitions forcées, a-t-il ajouté, signalant qu’à ce jour, trois séances de travail ont été réalisées.

"Nous envisageons de reprendre contact avec ce dernier après l’échéance des élections locales, prévue durant l’automne prochain, pour convenir des termes de référence de cette visite et du modus operandi en la matière. Il a rappelé, à cette occasion, que l’Algérie est signataire des principaux traités universels et régionaux de droits de l’homme.

Partie à la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples, elle a ratifié en septembre 2016 le Protocole de Maputo relatif aux droits de la femme en Afrique ainsi que la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance, a-t-il poursuivi, précisant qu’elle a déposé de nombreux rapports qui font l’objet d’examen par les organes de surveillance compétents.

Droits de l’homme: l’Algérie prête à inviter des membres du CDH
  Publié le : lundi, 08 mai 2017 17:37     Catégorie : Algérie     Lu : 52 foi (s)   Partagez