Menu principal

Menu principal

Les résultats des législatives diversement appréciés par la presse nationale

Publié le : dimanche, 07 mai 2017 09:46   Lu : 143 fois
Les résultats des législatives diversement appréciés par la presse  nationale
APS PHOTOS © 2017

ALGER- Les résultats des élections législatives du 4 mai  ont été diversement appréciés par la presse nationale de dimanche qui a  commenté largement la régression et l'avancée de certains partis politiques  ainsi que le vote blanc qui a "fortement" marqué ce scrutin législatif.

Le quotidien national El Moudjahid indique que "pour ceux qui connaissent  le paysage politique du pays et l’ancrage réel des formations qui  l’animent, le scrutin de jeudi n’a révélé aucune surprise", ajoutant que le parti FLN (Front de libération nationale) obtient une majorité relative, et demeure donc la première force politique, même s’il doit désormais composer  avec d’autres forces, notamment celles qui soutiennent le programme  présidentiel".

La Tribune, quant à elle, note que "les résultats préliminaires sont  connus et, dans quelques jours, le Conseil constitutionnel se prononcera  sur les recours et rendra publics les résultats définitifs, mais cela ne va  pas changer considérablement la tendance. Le FLN et le RND resteront en  pôle position".

Il a, toutefois, estimé qu'en l'absence d'une majorité absolue dans la nouvelle Assemblée populaire nationale (APN), "aucun parti ne pourra dicter  sa loi".

Le journal El Massa relève, de son côté, que de grands partis politiques  ont régressé alors que certaines formations politiques qui n'ont pas  d'importantes assises populaires ont réussi à gagner des sièges à l'APN qui  en compte 462, ajoutant que la majorité des ministres candidats ont réussi à relever le défi des législatives.

Le Jour d’Algérie commente, quant à lui, le taux d'abstention lors du  scrutin, indiquant qu'"ayant été la hantise principale tant des autorités  que des partis politiques, l'abstention et le vote blanc ont fini par  fortement marquer ce scrutin législatif de mai 2017. Une première dans les  annales électorales de l'Algérie". "Le phénomène du vote blanc n’est pas une spécificité d’une région ou  d’une autre, mais il a touché l’ensemble des wilayas du pays", ajoute-t-il.

Lui emboitant le pas, le quotidien Liberté relève une "abstention active  en hausse" lors du scrutin, atteignant "plus de deux millions de bulletins  nuls et de votes blancs".

El Kahbar (arabophone) a, quant à lui, estimé que "le vote rejeté a vaincu  les partis politiques", étant donné que plus de deux millions de bulletins  sont des bulletins  blancs, alors que'El Fedjr considère le nombre  "important" de vote blanc, durant le scrutin, d'"avertissement qui touche à  la crédibilité des élections".

El Watan qualifie, pour sa part, le vote blanc comme un "nouveau phénomène  électoral", soulignant que "plus de deux millions d'électeurs ont choisi de  glisser des bulletins nuls dans l'urne, un chiffre qui représente le tiers  des suffrages exprimés".

D'autres journaux ont axé leurs commentaires sur le rejet des résultats  des élections législatives par certains partis politiques, à l'image du  journal Horizons qui note que "le prétexte de la fraude ressurgit".

"Comme de coutume, il est brandit en parfait alibi par le camp des  perdants en perte d’influence dans leurs fiefs traditionnels et en panne de  mobilisation de leur électorat, visiblement séduit par l’alternative des  indépendants en scission avec leur famille de coeur", ajoute ce quotidien.

Sous le titre "Contestation réelle ou échec mal assumé?", Reporters  indique que "tous ou presque" (partis politiques) déclarent introduire des  recours et "crient au bourrage des urnes à l'origine de leurs mauvais  scores, selon eux".

Pour Le Soir d'Algérie, "les craintes du pouvoir et de la classe politique  se sont confirmées : l’abstention a atteint un taux très élevé", désignant  cette position comme un "boycott actif".

Echaab indique que les résultats des législatives du 4 mai imposent aux  partis politiques notamment ceux ayant régressé de revoir leurs stratégies  afin de se préparer au mieux lors des prochains rendez-vous électoraux.

Le journal Echourouk évoque, quant à lui, "une bataille silencieuse en  cours dans les coulisses pour la présidence de l’APN et les portefeuilles  ministériels".

Dernière modification le : lundi, 15 mai 2017 08:22
Les résultats des législatives diversement appréciés par la presse nationale
  Publié le : dimanche, 07 mai 2017 09:46     Catégorie : Algérie     Lu : 143 foi (s)   Partagez