Menu principal

Menu principal

La CJCA approuve la décision de baptiser son siège du nom du défunt Boualem Bessaih

Publié le : jeudi, 04 mai 2017 09:38   Lu : 150 fois
Boualem Bessaih, ancien président du Conseil Constitutionnel (CC) et ancien président honoraire de la CJCA
Boualem Bessaih, ancien président du Conseil Constitutionnel (CC) et ancien président honoraire de la CJCA APS PHOTOS © 2017

ALGER - L'Assemblée générale du 4ème Congrès de la Conférence des juridictions constitutionnelles africaines (CJCA), tenue récemment à Cape Town (Afrique du Sud) a approuvé de baptiser le siège de cette institution continentale situé à Alger du nom du défunt Boualem Bessaih, ancien président du Conseil Constitutionnel (CC) et ancien président honoraire de la CJCA, a indiqué mercredi un communiqué du Conseil constitutionnel.

Cette initiative qui "est un hommage au défunt" vient en reconnaissance de ses réalisations et de ses efforts" pour la création et le développement de cette organisation, précise le communiqué.

Une délégation du Conseil constitutionnel a pris part à cette réunion, aux côtés de 32 juridictions constitutionnelles africaines, ainsi qu'aux travaux de la conférence scientifique intitulée "promotion de l'indépendance du pouvoir judiciaire et de la suprématie de la constitution", sachant que l'Algérie avait présidé la session scientifique sur "le rôle de la modernisation des tribunaux dans le développement de l'efficience du pouvoir judiciaire et le respect de la suprématie de la loi".

Lors de cette conférence, le président d'honneur de la CJCA, Robert Dossou (Benin) a prononcé une allocution dans laquelle il a passé en revue les principales étapes du parcours militant, politique, diplomatique et culturel  de Boualem Bessaih, saluant "ses efforts appréciables pour la promotion de l'action africaine commune dans le domaine du droit  constitutionnel".

La CJCA a été créée sur proposition du président de la République, Abdelaziz Bouteflika qui a chargé le défunt Boualem Bessaih de la transformer en initiative au nom de l'Algérie, adoptée lors de la 15e session ordinaire de la Conférence des chefs d'Etats et de gouvernements africains, tenue en juillet 2010 à Kampala (Ouganda).

L'initiative a été concrétisée par la tenue de la Conférence constitutive à Alger puis l'annonce de la naissance de la CJCA le 8 mai 2011 et le choix d'Alger pour abriter son siège permanent.

A sa création, la CJCA comptait 25 juridictions constitutionnelles africaines puis s'est élargie à 42 après l'adhésion de neuf nouvelles juridictions lors de la réunion de Cape Town.

La Cour Constitutionnelle d'Afrique du Sud assure actuellement la présidence de la CJCA, pendant deux ans, jusqu'à la tenue de la prochaine conférence en 2019 à Angola.

La CJCA approuve la décision de baptiser son siège du nom du défunt Boualem Bessaih
  Publié le : jeudi, 04 mai 2017 09:38     Catégorie : Algérie     Lu : 150 foi (s)   Partagez