Législatives: le président de l'ARAV reçoit une délégation des observateurs de l'UE

Publié le : mardi, 02 mai 2017 18:40   Lu : 370 fois

ALGER - Le président de l'Autorité de régulation de  l'audiovisuel (ARAV), Zouaoui Benhamadi, a reçu mardi à Alger, une  délégation des observateurs de l'Union européenne (UE) conduite par son  chef de mission, Tommaso Caprioglio, dans le cadre des élections  législatives de jeudi.

"Nous leur avons expliqué ce que nous avons fait. Nous leur avons dit, que  d'une manière générale, les choses se sont passées avec sérénité, que ce  soit sur le plan politique entre les partis en compétition ou par le  travail informatif qu'ont fait les médias publics et privés", a déclaré M.  Benhamadi, à la presse, au terme de ses entretiens avec M. Caprioglio.
Il a indiqué que les observateurs de l'UE lui avaient posé des questions  d'ordre "structurelles et stratégiques", ajoutant qu'ils voulaient  comprendre un peu le schéma général et global qui a été conçu et mis en  place pour ces élections, notamment le domaine de la communication et du  travail mené par l'ARAV.
Réagissant à la diffusion par la chaîne privée Echourouk News d'un  entretien avec un candidat aux élections législatives dans son journal  télévisé de 19h00, en version française, en dépit de la période de silence  imposée par la loi durant les trois jours précédant le vote, M. Benhamadi a dit "regretter" cet acte, précisant avoir pu "rectifier" le tir le soir  même (lundi), en appelant le patron de la chaîne qui a fait "un  rectificatif avec des excuses de la chaîne".
"Il y a eu de la part d'Echourouk News un acte qui nous a posé problème,  car durant cette période de silence, un candidat s'est exprimé. Nous ne  jugeons pas, bien sûr, sur le fond, ça relève d'autre chose, mais sur la  forme et le format, c'était une erreur. Nous en avons profité aujourd'hui pour diffuser un communiqué, rappelant à toutes les chaînes de se conformer  à ce qui existe", a-t-il souligné.
Il a rappelé, dans ce cadre, qu'en dépit de cette "erreur", les chaînes TV  privées avaient accompli tout au long de la campagne électorale, un travail  "honorable" en essayant de faire de leur "mieux".
Selon la Haute instance indépendante de surveillance des élections  (HIISE), plus de 300 observateurs internationaux de diverses organisations  régionales et internationales sont attendus en Algérie pour les  législatives du 4 mai. Cent-cinquante (150) observateurs sont issus de la  Ligue arabe, 150 autres de l'Union africaine (UA), une vingtaine de  l'Organisation de la coopération islamique (OCI) ainsi que des observateurs  de l'UE et de l'ONU.

Législatives: le président de l'ARAV reçoit une délégation des observateurs de l'UE
  Publié le : mardi, 02 mai 2017 18:40     Catégorie : Algérie     Lu : 370 foi (s)   Partagez