Menu principal

Menu principal

Les Algériens de Belgique espèrent faire "un bon choix"

Publié le : lundi, 01 mai 2017 15:47   Lu : 213 fois

BRUXELLES- Les Algériens de Belgique ont continué lundi  d'affluer aux six bureaux de vote ouverts pour recueillir les suffrages des  17.298 électeurs que compte la circonscription consulaire avec l'espoir de  "faire le bon choix" pour élire leurs représentants à l'Assemblée populaire  nationale.

Déçus d'une campagne électorale quasi-absente, les Algériens installés en  Belgique et au Grand Duché du Luxembourg ont cherché surtout à "éviter de  faire le mauvais le choix" en accordant leur voix à "un inconnu".

"Faute d'avoir rencontré les candidats qui ont préféré mener leur campagne  à travers les réseaux sociaux et autres moyens de communications  qu'offrent, aujourd'hui, les nouvelles technologies, j'ai décidé de  récolter le maximum d'informations sur chacun d'eux pour ne pas avoir à  choisir au pile au face",  a expliqué Abdelkader Djabri à sa sortie du  bureau de vote de Charleroi, le deuxième le plus important de Belgique.

Abondant dans le même sens, Mahieddine Saifi, un oranais expatrié dans la  capitale belge a confié, lui aussi, redouter de "voter mal", soulignant que  la campagne ne l'a guère passionné.

"Nous n'avons pas eu l'occasion de rencontrer les candidats, de débattre  avec eux pour connaître leurs propositions et leurs exposer nos doléances.  La plupart des candidats ne sont pas issus de notre communauté ici en  Belgique d'où la difficulté de faire un choix", a-t-il argumenté. 

Branchée sur les chaines de radio communautaires et connectée constamment  sur les réseaux sociaux, Soulaf Saadi, 45 ans, aide soignante dans une  maison de repos, a été elle "indécise jusqu'à la dernière minute".

"J'ai eu beaucoup de mal à décider. Pourtant, j'ai suivi la campagne de la  plupart des candidats sur le net", a-t-elle reconnu.

Les files d'attente commençaient à s'allonger lundi en fin de matinée dans  les bureaux de vote installés dans les principales villes de Belgique, pour  permettre aux ressortissants algériens d’accomplir leur devoir civique,  a-t-on constaté sur place.

Les opérations de vote pour les législatives 2017 se poursuivaient à un  rythme soutenu dans la plupart des 6 bureaux ouverts dans cette  circonscription consulaire. Au troisième et dernier jour de vote au niveau  des bureaux de Charleroi, Liège, Mons, Gand et Luxembourg, ils sont  nombreux à se rendre aux urnes pour répondre à l’appel du devoir  constitutionnel.

  Ils sont plus nombreux au dernier jour de vote au niveau des bureaux  délocalisés "Ils sont nombreux à profiter de ce jour férié pour se présenter aux  urnes. Aujourd’hui, ils sont un peu plus nombreux car ils savent que s'ils  ne votent pas avant la fin de la journée, ils vont devoir se déplacer à  Bruxelles pour le faire. Dès ce soir toutes les urnes seront rapatriées au  Consulat général à Bruxelles où les opérations de vote se poursuivront  jusqu'à jeudi", a expliqué le responsable du bureau de vote de Charleroi.

Le flux de votants à ce bureau de vote était important et incessant mais  bien organisé, de l'entrée du bureau jusqu'à l'urne transparente, par les  nombreux bénévoles mobilisés à cette occasion par les services consulaires.

Dans le bureau de vote de Mons une file d'attente commence à se former à  la mi-journée sous une pluie fine, alors que le premier chiffre de  participation avancé par le responsable du bureau laisse entrevoir un taux  de participation à ce scrutin "assez appréciable", dissipant à priori les  craintes d'une forte abstention. Selon ce responsable, près de la moitié des 2.497 électeurs inscrits à ce  bureau, installé à la salle communale de la ville, ont déjà accompli leur  devoir civique.

"Nous n'avons pas d'excuses pour ne pas voter d'autant que l'opération se  déroule pendant un week-end prolongé", a estimé Khadidja Benslimane qui  attendait son tour dans la file, accompagné de sa fille Nesrine venue voter  pour la première fois.

Beaucoup d'électeurs se sont présentés sans carte de vote mais n'ont eu  aucune difficulté à voter, a fait remarquer un agent de ce bureau de vote.  "Du moment qu'ils sont dûment inscrits sur les listes électorales, le  problème ne se pose même pas. Il suffit juste de présenter n'importe quelle  pièce d'identité", a-t-il ajouté.

Afin de permettre aux ressortissants algériens désireux d'exercer leur  droit de vote par procuration conformément à l'article 53 de la loi  organique n 16-10 relative au régime électoral, le Consulat général  d'Algérie à Bruxelles a permis, durant la période allant du 19 février au  30 avril 2017, d'établir des procurations.

Les dispositions réglementaires régissant le vote par procuration ont fait  l'objet d'une large diffusion auprès de la communauté algérienne établie en  Belgique et au Grand Duché du Luxembourg.

Cependant, "des cas rares de vote par procuration ont été enregistrés  depuis le début des opérations de vote. Les électeurs préfèrent exercer ce  droit eux-mêmes", a-t-on indiqué au Consulat.

Dernière modification le : lundi, 01 mai 2017 15:54
Les Algériens de Belgique espèrent faire "un bon choix"
  Publié le : lundi, 01 mai 2017 15:47     Catégorie : Algérie     Lu : 213 foi (s)   Partagez