Menu principal

Menu principal

Le FFS a participé à tous les rendez-vous électoraux servant l’intérêt de l’Algérie (Bouchafa)

Publié le : lundi, 01 mai 2017 11:00   Lu : 314 fois
Le FFS a participé à tous les rendez-vous électoraux servant l’intérêt de l’Algérie (Bouchafa)
APS PHOTOS © 2017

ALGER - Le Front des forces socialistes (FFS) a pris part à tous les rendez-vous électoraux qui servent  l’intérêt de l’Algérie, en tant que Nation et Etat, a affirmé dimanche à Alger, le premier secrétaire national du parti, Abdelmalek Bouchafa.

"En dépit des réserves exprimées clairement par le parti, celui-ci pratique la politique et l’opposition en prenant en considération l’intérêt des Algériens. Ce pourquoi, nous avons pris part à tous les rendez-vous électoraux qui servent l’intérêt de l’Algérie, en tant que Nation et Etat", a déclaré M. Bouchafa, lors d’une allocution de clôture de sa campagne électorale, pour le compte des législatives du 4 mai prochain, prononcée au siège national du parti.

Evoquant le déroulement de la campagne, il s’est félicité d’avoir pu se rendre, en l’espace de trois semaines, dans plusieurs régions du pays pour expliquer que le FFS "s’oppose au pouvoir et non pas à l’Etat, qu’il pratique l’opposition à l’encontre de l’élite dirigeante et des politiques appliquées et non pas à l’encontre de la Nation, de son identité et de son histoire".

L’intervenant a noté que le FFS a mené sa campagne tout en marquant certaines dates, à l’instar de la Journée du savoir, le 16 avril, célébrée à Sétif ou encore le Printemps amazigh, commémoré le 20 avril à Ath-Yanni (Tizi-Ouzou), où un hommage a été rendu à l’illustre enfant de la région, l’écrivain, penseur, anthropologue et militant de cette cause, Mouloud Mammeri.

Tout en remerciant les militants et militantes du parti pour les efforts menés en vue d’amener la société à restituer l’espace public, M. Bouchafa a souligné que le FFS a choisi de marquer la clôture de sa campagne électorale en son siège national, car celui-ci "symbolise le militantisme des Algériens, depuis plus d’un quart de siècle".

De même, a-t-il poursuivi, qu’il incarne "l’unité" de toutes les listes du parti, voire l’unité des wilayas où le FFS n’est pas présent, citant celle de Ghardaïa, par laquelle ladite campagne a été lancée le 9 avril courant, afin d’y faire parvenir le message que le parti ne produit pas de discours électoraliste ou conjoncturel mais qu'il est porteur d’un grand projet politique, a-t-il observé.

"La campagne électorale s’achève aujourd’hui, mais notre combat politique se poursuit avec le peuple", a poursuivi le premier secrétaire national du parti, rappelant les motifs ayant motivé le boycott des précédentes échéances électorales et celles l’ayant amené à participer à d’autres.

 

Il n’a pas manqué d’évoquer, enfin, l’école que fût le défunt Hocine Ait-Ahmed, le leader charismatique du FFS, en matière de militantisme et de nationalisme, laquelle école, a-t-il relevé, place les valeurs au cœur de la politique.

Le FFS a participé à tous les rendez-vous électoraux servant l’intérêt de l’Algérie (Bouchafa)
  Publié le : lundi, 01 mai 2017 11:00     Catégorie : Algérie     Lu : 314 foi (s)   Partagez