Menu principal

Menu principal

La communauté algérienne à Lyon consciente des enjeux du rendez-vous électoral

Publié le : dimanche, 30 avril 2017 13:14   Lu : 101 fois

LYON (France) - Les Législatives du 4 mai 2017 sont un rendez-vous "très important" permettant d'exprimer sa confiance en des personnes ayant "la volonté de porter les préoccupations de la communauté algérienne à l’étranger au sein de l’Assemblée populaire nationale (APN)", estiment unanimement les électeurs interrogés par l’APS après avoir  accompli leur devoir électoral samedi au niveau des différents bureaux de la circonscription électorale de Lyon (France).

Le scrutin a débuté samedi matin dans 15 bureaux et se poursuivra dimanche puis jeudi 4 mai uniquement au siège du Consulat général d’Algérie à Lyon.

"L’Algérie a besoin d’hommes et de femmes sincères. Nous souhaitons que nos prochains représentants à l’APN soient à la hauteur de nos attentes. La communauté algérienne ne réclame pas l’impossible, mais seulement des choses tout à fait raisonnables. Il suffit d’avoir la bonne volonté pour réussir cette mission", a déclaré Amar Akkab (46 ans) inscrit au bureau de la Duchère au 9e arrondissement.

 

Insistance sur la baisse des tarifs des billets d'avion

 

A Priva, Valence, Le Creusot, Oyonnax, Bourg-en-Bresse, à Vénissieux comme à Vaulx-en-Velin, les tarifs des vols aériens jugés "trop exagérés" et le droit d’avoir accès à une formule spéciale pour bénéficier de logements au pays, ainsi que les mesures douanières aux ports et aéroports reviennent à chaque fois.

"Vous trouvez normal qu’un algérien dépense 500 euro pour aller dans son pays voir ses proches et ses amis?", déplore Abdelhakim Kalkoul, un jeune originaire de Khenchela.  "Nous demandons aussi des facilitations au niveau  des douanes, car nous voulons vraiment dépenser l’argent de nos vacances en Algérie pas en Tunisie ou ailleurs. Les nouveau députés doivent se pencher sérieusement sur ces questions", a insisté ce ressortissant.

Les électeurs choisiront entre quatorze (14) listes en lice à Lyon qui fait partie de la Zone 2 avec Marseille, Montpellier, Bordeaux, Nantes, Besançon, Saint-Etienne, Grenoble, Toulouse et Nice.

Les représentants des partis politiques se sont par ailleurs félicités du bon déroulement du premier jour du scrutin.

"Le vote se passe correctement et les électeurs qui arrivent au centre de vote sont rapidement pris en charge par le personnel mobilisé pour ces Législatives 2017. Nous sommes ici pour contrôler toutes les étapes depuis l’ouverture du scrutin", a fait savoir le représentant du Mouvement populaire algérien (MPA), Moussa Belabbes.

D’autre part, les Algériens de la commune d’Oyonnax (département de L’Ain) distante de 95km de Lyon et à une cinquantaine de kilomètres des frontières franco-suisse, ont exprimé leur soulagement en évitant un long déplacement  vers le stade Gerland au centre de Lyon pour voter comme c’était le cas lors des précédentes élections.

"D’habitue nous nous déplaçons par bus vers Lyon pour voter, mais cette fois-ci nous avons proposé au Consulat général l’ouverture d’un bureau au niveau de notre petite localité et notre sollicitation a reçu un écho favorable auprès du Consulat général de Lyon", s’est réjoui le président de l’Amicale des Algériens à L’Ain, Abdelkrim Serrai.

 

 

La communauté algérienne à Lyon consciente des enjeux du rendez-vous électoral
  Publié le : dimanche, 30 avril 2017 13:14     Catégorie : Algérie     Lu : 101 foi (s)   Partagez