Les Algériens de Marseille en masse au 1er jour du vote de la communauté à l’étranger

Publié le : samedi, 29 avril 2017 20:23   Lu : 392 fois

MARSEILLE- Le vote pour les législatives du 4 mai a suscité un engouement et intérêt chez les ressortissants algériens de Marseille, une ville du Sud-est de la France où vivent  plus de 200.000 ressortissants, a constaté l'APS samedi.

Au premier jour du vote de la communauté algérienne établie en France, les ressortissants algériens se sont rendus en masse, dans l’après-midi, dans les 18 bureaux de vote rattachés à la circonscription consulaire électorale de Marseille.

En plus des 12 bureaux de vote  ouverts dans les villes des départements des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse, les ressortissants algériens ont pu s'exprimer pour choisir leurs représentants à l’Assemblée populaire nationale (APN) pour la "Zone Sud" de la France parmi les 14 candidats, au siège du Consulat général de Marseille, qui compte six bureaux de vote.

Carte d’électeur à la main, une septuagénaire à peine remise d’une opération chirurgicale, a fait le déplacement, sur une chaise roulante, au bureau de vote d’Aubagne, cinquième ville du département des Bouches-du-Rhône par sa population, située à une quinzaine de kilomètres du centre-ville de Marseille, pour pouvoir glisser son bulletin dans l’urne.

"Je n’ai raté aucun rendez-vous électoral, je vote toujours pour mon pays, l’Algérie, que j’ai quitté il y a cinquante ans. C’est un devoir envers ma patrie", se réjouit, la voix éteinte, cette vieille accompagnée de son fils.

Un autre couple de vieillards, originaires de Nedrouma (Tlemcen), est venu de La Bouilladisse, une petite ville située à 25 minutes du centre-ville de Marseille, a voté comme ses compatriotes appelés dans ce bureau de vote d’Aubagne où sont inscrits 2082 électeurs.

"Les électeurs ont salué l’ouverture en 2017 du  bureau de vote à Aubagne. C’est une salle de réunions municipale qui a été  mise à la disposition de nos compatriotes pour atténuer la pression sur le désormais  bureau de vote de Parc Chanot", explique la  présidente du bureau, Beladjilali Zoubida.

 

                                             ==  Elections sous haute surveillance ==

 

Le vote de la communauté algérienne à l'étranger  pour les législatives  du 4 mai coïncide avec le second tour de la présidentielle en France, qui a pris de mesures sécuritaires "supplémentaires". 

Une virée dans les principales rues de Marseille permet de constater une présence policière renforcée à quelques jours du second tour de l'élection présidentielle qui opposera Emanuel Macron à Marine Le Pen.

Au  siège du Consulat général d’Algérie  à Marseille,  l’ambiance et plutôt sereine et  la vigilance est de mise. "Les autorités consulaires algériennes en coordination avec les  préfectures, préfectures de police  et les mairies concernées ont  convenu de la mise en place d'un dispositif pour sécuriser les alentours des bureaux de vote et du siège du consulat", a expliqué  le vice-consul d’Algérie à Marseille, Tewfik Tabetti.

La circonscription  électorale consulaire de Marseille compte 65 180 électeurs inscrits  à travers 18 bureaux de votes  dont 12 se trouvant dans les villes des départements des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse. 

 

Le vote de la communauté algérienne  en France se poursuit  dimanche de 08h00 à 19h00  à travers les 18 bureaux de vote  et seulement au siège du Consulat  général d’Algérie à Marseille pour la journée du 4 mai.

Les Algériens de Marseille en masse au 1er jour du vote de la communauté à l’étranger
  Publié le : samedi, 29 avril 2017 20:23     Catégorie : Algérie     Lu : 392 foi (s)   Partagez