Menu principal

Menu principal

La presse nationale met en relief la mise en garde de la HIISE contre les listes n'ayant pas affiché les photos des candidates

Publié le : mardi, 18 avril 2017 11:29   Lu : 143 fois
La presse nationale met en relief la mise en garde de la HIISE contre les listes n'ayant pas affiché les photos des candidates
APS PHOTOS © 2017

ALGER - La presse nationale parue mardi a mis en relief le délai de 48 heures accordé par la Haute instance de surveillance des élections aux participants dont les photos des candidates n’ont pas été dévoilées.

Liberté écrit en Une que l’instance présidée par Abdelwahab Derbal  menace de sévir à travers la mise en demeure adressée aux partis qui ont flouté les photos de leurs candidates, précisant que c’est la coordination de la HIISE à Bordj Bou Arréridj qui a invité les partis concernés à refaire leurs affiches.

Horizons explique qu’un délai de 48 heures a été accordé aux formations politiques concernées pour refaire leur affiches, relevant que le ministère de l’Intérieur et des collectivités locales a été informé pour prendre les mesures légales prévues par la loi.

Le journal arabophone Echourouk  souligne, à ce propos, que la campagne menée sur les réseaux sociaux contre les affiches ayant caché le visages des candidates a porté ses fruits avec la mise en garde lancée par l’instance d’Abdelwahab Derbal sommant les partis de revoir leurs affiches sous peine de se voir exclure de la compétition électorale.

Reprenant lui aussi la mise en garde de HIISE contre les affiches ayant voilé le visage des candidates, El Khabar s’est intéressé au discours estimant que la question de la lutte contre la corruption n’a pas été assez évoqué par les participants.

Sur les colonnes d’Ennahar, le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderezak Mokri, a exprimé son opposition à la mise en garde de la HIISE, estimant que la décision est illégale et que les candidats vont recourir à la justice en cas d’exclusion.

Pour sa part, Abdelwahab Derbal et dans le même titre, s’engage à appliquer la loi dans la transparence.

Traitant les discours de la campagne, Reports relève la diffusion par les partis politiques d’un flot de propositions économiques en s’interrogeant sur les possibilités réelles de leurs mises en œuvre.

Dans la même parution, un professeur en droit estime que la campagne doit sortir du discours incantatoire pour laisser place au débat contradictoire.

El Watan note, pour sa part, que les partis islamistes même en se présentant en rangs dispersés, affichent leurs ambitions et prétendent être capables de rafler la majorité au sein de la prochaine APN.

Le Soir d’Algérie évoque, de son coté, une guerre de positionnement chez les islamistes, estimant que   leur expérience dans l’opposition a été apparemment infructueuse.

El Moudjahid estime que la deuxième semaine de la campagne électorale connaît un peu plus de   punch   notamment de la part des grandes formations politiques au moment où la HIISE affiche, note le même titre, sa détermination à faire face à tout dépassement.

L’Expression souligne, quant à lui, le fait que les partis versent dans les promesses alors que la crise économique s’installe dans la durée avec la baisse des réserves de changes.

Le journal Echaab reprend les propos de Abdelwahab Derbal, dans lesquels il a évoqué un manque d'exploitation des espaces réservés à la campagne électorale.

Dernière modification le : mardi, 18 avril 2017 14:26
La presse nationale met en relief la mise en garde de la HIISE contre les listes n'ayant pas affiché les photos des candidates
  Publié le : mardi, 18 avril 2017 11:29     Catégorie : Algérie     Lu : 143 foi (s)   Partagez