Campagne électorale : les chefs de partis promettent le changement escompté par les urnes

Publié le : dimanche, 16 avril 2017 20:16   Lu : 239 fois

ALGER - Plusieurs chefs de partis politiques en campagne  électorale pour les législatives du 4 mai ont appelé dimanche les citoyens  à opérer le changement escompté en sortant en masse le jour du scrutin pour  élire les candidats qui prendront en charge leurs préoccupations.

Le président du Front national algérien (FNA), Moussa Touati, a estimé,  lors d'un meeting populaire à Ouargla dans le cadre de la 8ème journée de  la campagne électorale, que le temps était venu d’opérer "un changement  réel et total" et à consacrer "la souveraineté du peuple", le citoyen  étant, a-t-il dit, la "base dans l’édifice de l’Etat".

Mettant en relief le rôle de l’élu dans la prise en charge des attentes du  citoyen, M. Touati a invité les citoyens à participer massivement aux  prochaines élections et à se prononcer en faveur des candidats de sa  formation politique pour "opérer le changement escompté". 

De son côté, le secrétaire général du Rassemblement national démocratique  (RND), Ahmed Ouyahia, a appelé les citoyens à voter massivement lors du  scrutin du 4 mai prochain, tout en insistant sur l’intérêt à accorder aux  préoccupations des jeunes pour garantir la sécurité et la stabilité du  pays.

Le premier responsable du RND a estimé que s’intéresser aux préoccupations  des jeunes, surtout en matière de logement, est une priorité pour garantir  la stabilité et la sécurité du pays et immunise cette frange de la société  des méfaits de la délinquance, de drogue et de l’émigration clandestine.

 

               Appels à une forte participation, élire les candidats  intègres 

 

Depuis Mascara, la secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT),  Louiza Hanoune, a appelé lors d'un meeting populaire dans la commune de  Mohamadia, les citoyens à voter le jour du scrutin pour la victoire de  candidats intègres et de mener le combat contre la corruption.

Elle a expliqué que le vote, droit constitutionnel de chaque citoyen,  permettra de "soutenir des candidats intègres qui serviront le pays,  défendront les intérêts des couches de la société et lutteront contre la  corruption et la hogra".

De son côté, le président du mouvement El-Islah, Filali Ghouini, a mis en  exergue, lors d'un meeting de campagne à Biskra, l’importance d'une forte  participation des citoyens au prochain scrutin afin d'opérer le changement  tant espéré, plaidant en faveur de la création d’un Conseil supérieur de l’éducation et de l’enseignement qui aura pour mission de "promouvoir le  système d’éducation nationale et d’améliorer le rendement pédagogique".

A Skikda, le président du Mouvement populaire algérien (MPA), Amara  Benyounes, a appelé, lors d'un meeting populaire, le peuple à "faire montre  de responsabilité et ne pas suivre les pessimistes qui appellent à  descendre dans les rues pour ternir l’image de l’Algérie ciblée de  l’étranger".

Pour le président du MPA, la seule solution pour affronter les défis est  "la démocratie" laquelle doit, a-t-il soutenu, être "une démocratie calme  qui préserve la paix et ne court pas vers une aventure politique similaire  à celle que le pays a vécue durant les années 1990".

Le président du Front El-Moustakbal, Abdelaziz Belaid, a invité, pour sa  part, depuis Hassi-Messaoud (Ouargla), les électeurs à se rendre  massivement aux urnes le jour "J" pour "opérer le changement qui ne se  concrétisera qu’à travers les élections".

Animant un meeting populaire dans cette ville du sud du pays, M. Belaid a  estimé que le changement souhaité se concrétisera à travers un programme  "concret" qui traite de toutes les questions touchant la région saharienne,  dont l'eau, l'électricité et notamment l'agriculture qu'il estime  nécessaire de "soutenir" à travers l'accompagnement des jeunes dans ce  domaine.

Dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj, le président du Front du  militantisme national (FMN), Abdallah Haddad, a appelé, lors d'un meeting  populaire, à intégrer les jeunes dans la scène politique pour favoriser le  "changement" lors des prochaines législatives.

M. Haddad a assuré que sa jeune formation politique a recouru dans la  constitution des listes de ses candidats aux jeunes qui sont "les forces du  changement, les piliers de l’avenir et les porteurs de flambeau à l’instar  de leurs aïeuls, artisans de la Révolution de novembre", appelant les  citoyens à voter massivement pour les candidats de son parti.

Campagne électorale : les chefs de partis promettent le changement escompté par les urnes
  Publié le : dimanche, 16 avril 2017 20:16     Catégorie : Algérie     Lu : 239 foi (s)   Partagez