Bedoui: le président de la République s'est engagé à assurer un processus électoral transparent

Publié le : dimanche, 16 avril 2017 19:24   Lu : 99 fois

ALGER-Le ministre de l'intérieur et des Collectivités  locales, Noureddine Bedoui a affirmé dimanche à Alger, que le président de  la République, Abdelaziz Bouteflika "s'est engagé à assurer un processus électoral transparent et à mettre en place pour ce faire toutes les mesures  préventives et les garanties nécessaires"  Dans un allocution prononcé à l'occasion de la présentation du permis de

conduire et de la carte d'immatriculation automobile électroniques  biométriques et l'inauguration de l'unité de production des titres et  documents sécurisés à l'imprimerie officielle, M.Bedoui a déclaré que "le  président de la République s'est engagé à assurer un processus électoral  transparent et à mettre en place, pour ce faire, toutes les mesures  préventives et les garanties nécessaires" affirmant qu'"aucune autorité  administrative n'ose transgresser ce principe qui, pour nous, n'est pas seulement un engagement professionnel et politique, mais  une valeur morale  présidant chacun de nous".

"Nous disons aux sceptiques que l'Administration ne sera pas présente le  jour du scrutin (04 mai) et que toute la société participera au succès de  cet événement" a-t-il ajouté, soulignant que les encadreurs des centres et  bureaux de vote "sont les enfants de l'Algérie, parmi les enseignants, médecins et cadres".

Les observateurs de ces bureaux et centres font partie  des représentants des partis politiques en lice et ils ont toute la  latitude d'assister au scrutin du début jusqu'à la fin, a encore dit M.  Bedoui, assurant qu"ils auront toutes les garanties légales y compris des  copies des procès verbaux du tri des bulletins".

Le ministre a relevé que les magistrats supervisant le travail des  commissions électorales "acquittent de leur tâche en toute neutralité et  objectivité" outre "des observateurs d'une haute instance constitutionnelle  indépendante, composée de magistrats et de compétences de la société civile  animés d'une forte volonté à accomplir pleinement leurs missions" .

M.Bedoui a soutenu, dans le même sillage, que les services administratifs  "ne pourront guère intervenir dans le scrutin et que leur rôle se limite au  soutien logistique et à assurer la sécurité et la sérénité nécessaires à ce  rendez-vous national", précisant que ces services "ne font que recevoir, à l'instar des autres intervenants qualifiés, les copie des procès verbaux".

A cette occasion, le ministre a appelé les partenaires politiques à "se  concentrer sur la mobilisation de la base populaire, à tirer avantage des  garanties qui leur sont offertes pour assurer le contrôle et le suivi du  processus électoral et à ignorer les thèses sceptiques visant à remettre en  cause ce rendez-vous électoral", soulignant que "l'Algérie puise sa force  dans ses institutions et la cohésion de son peuple".

"Les Algériens sont, comme l'atteste leur histoire, un exemple de  résistance et l'Algérie s'érige aux yeux du monde entier en citadelle  imprenable face aux complots et manoeuvres".

"En tant qu'Algériens, nos différences ne sont pas source de différends",  a affirmé le ministre rappelant que "notre histoire se conjugue avec  résistance et lutte" et que "l'Algérie est une forteresse qu'aucun complot  ou manoeuvre ne peuvent affaiblir".

S'adressant aux jeune, M. Bedoui a soutenu que "l'élection et la lutte ont  constitué dans un passé proche une quête identitaire à la faveur d'une  guerre de libération méritoire qui a mobilisé femmes, enfants, jeunes et  moins jeunes, et permis d'aplanir toutes les difficultés pour faire face à  l'ennemi et recouvrer la souveraineté du pays".

"Le scrutin ne se résume pas au simple fait de choisir de nouveaux  représentants des institutions de la République mais s'inscrit en droite  ligne avec les sacrifices consentis par le passé et le serment fait aux  chouhada", a poursuivi le ministre affirmant que "nous n'avons aucune  intention de convaincre quiconque de choisir un candidat au détriment d'un  autre, mais nous aspirons à faire du 4 mai une fête de la démocratie".

"Nombreux sont ceux qui misent, à travers leurs médias ou officines, sur  l'effondrement de notre pays et s'attendent à ce que ce scrutin en soit le  prélude", a déclaré le ministre, appelant "à une participation forte et  massive qui soit à la hauteur des aspirations du peuple algérien et qui  sera un message claire au monde entier que l'Algérie se porte bien et  marche résolument vers son avenir".

"Tout Algérien fidèle à la mémoire de ses aïeuls doit exprimer sa voix en  toute liberté en faveur du candidat qu'il juge digne de le représenter", a  conclut le ministre.

Bedoui: le président de la République s'est engagé à assurer un processus électoral transparent
  Publié le : dimanche, 16 avril 2017 19:24     Catégorie : Algérie     Lu : 99 foi (s)   Partagez