Menu principal

Menu principal

La communauté nationale établie à l'étranger, axe important des programmes électoraux des partis en lice

Publié le : vendredi, 14 avril 2017 16:33   Lu : 319 fois

ALGER - La communauté nationale établie à étranger occupe une place de choix dans les programmes des partis en lice pour les législatives du 4 mai prochain.

Pour le parti du Front de Libération Nationale (FLN), la communauté nationale établie à l'étranger a démontré qu'elle était une "force de front" pour la consolidation du processus national, d'où la nécessité de lui assurer toutes les conditions nécessaires qui lui permettent de contribuer efficacement à l'édification de l'économie nationale et lui garantir les facteurs qui favorisent son attachement à la partie.

Mettant en avant l'importance d'assurer à celle-ci la protection nécessaire et de défendre ses intérêts, le parti propose la mise en place de mécanismes facilitant le recours aux compétences des ressortissants algériens établis à l'étranger notamment sur les questions à caractère stratégique.

Le FLN  appelle dans ce sens à l'implication des compétences algériennes établies à l'étranger dans l'organisation et l'animation de congrès et sessions de formation, outre la création d'institutions bancaires pour renforcer la prévoyance, l'accompagnement de l'investissement et la levée des restrictions bureaucratiques.

Pour sa part, le parti Front El-Moustakbal a insisté sur la mise en place de services consulaires oeuvrant à faciliter la création d'associations par et pour la communauté nationale établie à l'étranger, outre un cadre règlementaire d'information et de concertation destiné aux cadres, professionnels, chercheurs, détenteurs de capitaux et chefs d'entreprises établis à l'étranger, tout en leur assurant les facilités nécessaires leur permettant de participer au développement national.

Le parti a proposé ainsi la création d'un département ministériel chargé des affaires de la communauté nationale établie à l'étranger, la définition de cadres règlementaires pour favoriser une diplomatie économique en direction du continent africain dont la région sahélo-saharienne, et ce sur la base de réseaux financiers et bancaires.

La création d'un corps de consuls adjoints dans les régions à forte concentration de ressortissants algériens revêt, pour le Front El-Moustakbal, une "importance extrême", à condition de placer ce corps sous l'autorité d'un consul itinérant, appelant à l'institution d'une tarification spécifique au transport aérien et terrestre au profit des ressortissants algériens établis à l'étranger, valable tout au long de l'année, outre l'organisation de vols spéciaux lors des vacances d'été.

Quant au parti du Front du Rassemblement National Démocratique (RND), il a consacré un large volet à la démarche solidaire et participative envers la communauté nationale à l'étranger, proposant des mesures en sa faveur, portant essentiellement sur "le renforcement des liens entre l'Algérie et sa communauté", outre son implication dans le développement national".

Le programme électoral du parti est axé sur le nécessaire établissement de liens entre les opérateurs établis à étranger et les organisations patronales locales, outre la mobilisation de l'expertise de la communauté par voie de conventionnement.

Il souligne en outre le droit de cette communauté à investir en Algérie, tout en bénéficiant des avantages accordés aux locaux et en encourageant la promotion de l'exportation des produits algériens industriels, agricoles et d'artisanat.

De son côté, le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) met en avant l'importance de promouvoir la culture et les arts algériens à travers les centres culturels nationaux à l'étranger, outre l'élargissement et l'approfondissement des relations de l'Algérie avec les pays de l'UE et de l'Amérique du Nord, notamment le Canada qui abrite une forte communauté algérienne.

L'Union Ennahda-Adala-Bina appelle pour sa part à la création d'une école algérienne-arabe dans les pays où est concentrée la communauté nationale, et d'un centre culturel pour rassembler les familles algériennes.

Le programme propose la prise en charge par l'Etat du rapatriement des dépouilles, la mise en place de mosquées au profit de notre communauté dans les pays d'accueil ainsi que des banques algériennes au service de notre communauté pour l'encourager à investir en Algérie.

Il propose également de garantir des billets de voyages à des prix raisonnables, l'ouverture d'une ligne aérienne directe pour la communauté nationale établie en Amérique, la création d'un haut conseil pour la communauté pour veiller sur ses intérêts, la création d'un ministère ou d'un département d'Etat chargé des affaires de la communauté nationale établie à l'étranger, la facilitation du retour des compétences au pays pour contribuer à sa construction, l'annulation de l'équivalence des diplômes délivrés par les grandes universités contrairement aux autres universités.

Dans le même contexte, le programme électoral du parti de L'Alliance nationale républicaine (ANR), évoque la protection des droits et des intérêts des Algériens établie à l'étranger et la préservation de leur identité, ainsi que la question du rapatriement des dépouilles mortelles vers l'Algérie.

Le programme propose par ailleurs l'augmentation du montant en devise à déclarer à l'entrée ou à la sortie du territoire  national, de 1000 euros à 10 000 euros lors de l'entrée au territoire nationale, ainsi que la nécessité de faire bénéficier les membres de la communauté de formules de logements à la portée de tout un chacun et ce via l'ouverture  de banques algériennes à l'étranger.

Il met en avant dans ce sens la nécessité de signer des conventions en matière de sécurité sociale entre l'Algérie et les pays accueillant la communauté nationale, outre la baisse les prix des billets de voyage avec l'ouverture de nouvelles lignes aériennes et maritimes, afin de faciliter le déplacement de la communauté en Algérie, et d'évaluer l'amélioration des conditions de leur accueil. L'ANR prône en outre d'aider les associations algériennes à ouvrir des écoles d'enseignement des langues arabe et amazigh au profit des enfants de la communauté afin de consacrer les constantes de la nation et la prise en charge par l'Etat de l'organisation de camps de vacances en Algérie.

Le programme électoral de l'Alliance du Mouvement de la société pour la paix (MSP) souligne que les Algériens établis à l'étranger sont des "citoyens à part entière", appelant à intensifier leurs liens avec le pays, ainsi que la mise en place d'une nouvelle politique étrangère permettant à l'Algérie de tirer profit des compétences de la communauté et de ceux qui ont des origines algériennes dans les différents demains sur la base du droit international et du respect des lois du pays de résidence.

Il évoque par ailleurs la contribution à l'encadrement religieux des Algériens vivant à étranger à travers l'élargissement du réseaux des mosquées, des centres culturels, la promotion de la pratique religieuse médiatiques à la faveur de la formation des imams notamment en langues étrangères et en nouvelles technologies de l'information et de  communication (TIC).

De son côté, le Mouvement El-Islah a accordé un intérêt particulier aux Algériens résidant à étranger qui sont, affirme-t-il, des partenaires pour le développement de l'économie nationale, soulignant l'importance d'"intégrer au maximum leurs compétences, leurs expériences et leurs recherches dans l'économie nationale".

Pour  El-Islah, les enfants de cette communauté sont "les véritables ambassadeurs" de l'Algérie, car ils sont le relais de la culture et du savoir entre le pays et les autres pays du monde.

Pour le Parti des travailleurs (PT), engagé également dans la course pour la députation, son programme électoral n'évoque pas la communauté nationale à l'étranger. La secrétaire générale du PT Louisa Hanoune a déjà appelé la suppression des sièges parlementaires représentant la communauté nationale à étranger, affirmant que son parti "n'est pas concerné par ses sièges".

La communauté nationale établie à l'étranger, axe important des programmes électoraux des partis en lice
  Publié le : vendredi, 14 avril 2017 16:33     Catégorie : Algérie     Lu : 319 foi (s)   Partagez