Le boycott des élections "n’est pas une solution" (Salhi)

Publié le : vendredi, 14 avril 2017 15:26   Lu : 98 fois

OUARGLA - La secrétaire générale du parti de l’équité et de la proclamation (PEP), Naima Salhi, a estimé, jeudi à Ouargla, que le boycott des élections n’était pas "une solution" et a appelé à une forte participation aux prochaines législatives.

Animant à la maison de la Culture un meeting de campagne pour les législatives du 4 mai prochain, Mme Salhi a affirmé que "le boycott des élections n’est pas une solution"‘, appelant ainsi les citoyens à "ne pas boycotter et à se rendre massivement aux urnes pour opérer le changement à travers le bon choix des candidats".

Le boycott des élections "ne fera que renforcer la fraude et le détournement des voix des électeurs", a-t-elle souligné avant d’en appeler au sens de responsabilité des électeurs dans le choix de leurs représentants afin, dit-elle, d’opérer le changement escompté et "d’écarter les ‘anciennes figures’ définitivement de la scène politique".

La responsable du PEP présente, en outre, son parti comme une "alternative politique", qui oeuvre toujours à l’encouragement des jeunes et des compétences, sans distinction entre les fils du même pays.

Au terme de son intervention, Naima Salhi a rendu hommage aux populations du Sud pour leurs sacrifices durant la glorieuse guerre de libération et leur attachement à l’intégrité du territoire national, en mettant en échec les desseins de la France coloniale de séparation du Sahara algérien.

La préservation des constantes nationales et des idéaux de la Révolution du 1er Novembre 1954 constitue une position immuable de sa formation politique, a-t-elle conclu.

Le boycott des élections "n’est pas une solution" (Salhi)
  Publié le : vendredi, 14 avril 2017 15:26     Catégorie : Algérie     Lu : 98 foi (s)   Partagez