Les partis en campagne s'affichent virtuellement sur les réseaux sociaux

Publié le : mardi, 11 avril 2017 15:46   Lu : 339 fois

ALGER - Au troisième jour de la campagne pour les législatives, plusieurs partis ont tenu à marquer leur "présence virtuelle" sur les réseaux sociaux en particulier, Facebook à travers la publication de leurs programmes et des listes de candidatures, a-t-on constaté.

Le Secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia, a posté, sur son compte Facebook, une vidéo dans laquelle il appelle les Algériens à voter massivement le jour de scrutin. Sur la page du parti, des compte-rendus illustrés de photos sur les sorties et les meetings animés par le Sg du RND sont également publiés.

En appui à cette page, M. Ouyahia a publié, sur son compte tweeter, les différents axes du programme de sa formation politique pour les Législatives.

Pour sa part, le Front des forces socialistes (FFS), dont le site électronique est en maintenance, renvoie directement les visiteurs dudit site à la page Facebook  du parti. Sur celle-ci, le plus vieux parti de l'opposition a posté un clip de campagne dans lequel apparaît, bien en évidence, un portrait de son père fondateur, feu Hocine Ait Ahmed.

Le parti rend publiques aussi sur sa page les différentes activités de son Premier secrétaire national, Abdelmalek Bouchafaa et autres cadres dirigeants, notamment celles de proximité.

Le parti du Front El Moustakbel (FM) est aussi présent sur le net à travers une page facebook, un compte tweeter et une web radio. Sur sa page facebook, il  publie son programme électoral et les compte-rendus de ses activités, en plus des listes électorales accompagnées de photos des candidats.

Le Mouvement populaire algérien (MPA) qui est à sa seconde participation aux Législatives, a publié également son programme et des compte-rendus des meetings animés par son président, Amara Benyounes. Des candidats de ce  parti ont créé leurs propres pages Facebook, tandis que certains ont posté des vidéos dans lesquelles ils présentent les axes du programme de parti.

L’Alliance du Mouvement de la société pour la paix (MSP) et le Front du changement ( FC) est aussi présente sur les réseaux sociaux, à travers une page Facebook du parti et celle de son président, Abderrezak Makri. Sur ses deux pages, est posté le programme de cette alliance, décliné sous différents volets (politique, économique, social, etc.).

Il est publié aussi sur cette page des comptes rendus des activités des présidents des deux partis durant la campagne des législatives.

 

Le FLN met en place une web TV

 

Optant pour un support "plus lourd", le Front de libération nationale (FLN) a annoncé mardi sur son site électronique, la naissance d'une web TV (FLN Web Tv).  Sur sa page facebook et son site électronique, le parti majoritaire à l'Assemblée a publié son programme électoral et des compte-rendus avec photos et vidéos des meetings animés par le Sg du FLN, Djamel Ould Abbas.

D’autres formations politiques ont aussi entamé, via le monde digital, leur campagne électorale, à l’instar du parti des travailleurs, le Front national algérien, Tajamou amel El Djazairj, le Rassemblement pour la Culture et la démocratie ( RCD).

Fatiha Boughazi, enseignante à l’Université 3, spécialisée dans les technologies de l’information et de la communication, estime qu’avec Internet, les réseaux sociaux sont devenus un terrain propice pour la pratique politique.

Selon cette enseignante, les réseaux sociaux offrent aux partis "plus de liberté d’expression". Elle a ajouté que ces réseaux permettent de toucher le grand public et de gagner plus de sympathisants. Mme Boughazi a évoqué les spécificités des réseaux sociaux notamment la facilité d’y accéder avec moins de coût.

Interrogé par l'APS sur l’usage de la toile par les partis en Algérie durant la campagne des législatives, elle a relevé, qu'en suivant la campagne électorale sur le net, que nombre de partis ont ouvert à la fois des pages Facebook et des sites électroniques.

"Les partis sont conscients de l’impact des réseaux sociaux comme terrain important pour faire leur campagne électorale et toucher en particulier les jeunes", a-t-elle opiné.

L'Algérie compterait à janvier dernier quelque 18 millions facebookers.

 

Les partis en campagne s'affichent virtuellement sur les réseaux sociaux
  Publié le : mardi, 11 avril 2017 15:46     Catégorie : Algérie     Lu : 339 foi (s)   Partagez