Législatives: Le FM aspire à l'édification d'institutions légitimes, crédibles et fortes

Publié le : mardi, 11 avril 2017 08:19   Lu : 177 fois

BOUMERDES- Le président du Front El Moustakbal (FM),  Abdelaziz Belaid a affirmé lundi à Boumerdes que sa formation politique  aspirait, à travers sa participation aux prochaines législatives, à  l’édification d’institutions légitimes, crédibles et capables d’opérer un  changement pour le mieux.

"Nous voulons que cette échéance électorale soit une leçon de  démocratie, et il incombe au peuple et à l’ensemble des formations  politiques d’en être vraiment conscients, a affirmé le président du FM lors  d’un meeting populaire animé à la maison de jeunes Senani Said, au titre de  la campagne électorale pour les législatives du 4 mai.

"Nous oeuvrons dans ce sens pour que le prochain parlement soit fort et  pour qu’il représente réellement le peuple", a encore ajouté M. Belaid.

Le problème majeur auquel est confronté l’Algérie, poursuit M.Belaid,  réside en l'immoralité de l'action politique et de la gestion des  institutions, ce qui a qui eu un impact négatif sur l’édification d’une  économie forte et d’une agriculture réussie et sur la gestion des diverses  institutions avec l’efficacité requise.

Pour remédier à cette situation, le FM a axé, selon M.Belaid, son  programme autour de deux principes à savoir moraliser l’action politique et  construire l’Homme, étant le pilier capable de gérer avec compétence et de  changer la réalité.

Il a appelé dans ce sens à la vigilance et à une prise conscience de  la situation du pays qui a tant besoin de toutes les énergies et  potentialités de ses enfants quelles que soient leurs obédiences.

Evoquant le programme du parti, il appelé à la nécessité d'ouvrir la voie  aux jeunes, notamment les jeunes diplômés universitaires, pour la mise en  valeur des terres agricoles et leur exploitation dans la production  agricole en leur apportant le soutien nécessaire.

Il convient également, a-t-il ajouté, d'encourager les investisseurs et de  les accompagner en leur accordant des facilités pour la réalisation de  villages touristiques qui soient à la portée des touristes.

Plus de 300.000 diplômés sortent annuellement de l'université algérienne  et le gouvernement n'est pas en mesure de leur assurer un emploi car il n'a  pas pu mettre en place les mécanismes capables de résoudre ce problème, a  estimé M. Belaid précisant qu'il ne s'agit pas de disponibilité d'argent mais de "compétence des gestionnaires".

Législatives: Le FM aspire à l'édification d'institutions légitimes, crédibles et fortes
  Publié le : mardi, 11 avril 2017 08:19     Catégorie : Algérie     Lu : 177 foi (s)   Partagez