Les législatives algériennes de mai prochain se dérouleront dans un climat politique apaisé

Publié le : lundi, 10 avril 2017 19:29   Lu : 308 fois

PARIS - Le mensuel français Afrique Asie a estimé, dans sa dernière édition, que les prochaines élections législatives de mai en Algérie, vont se dérouler dans un climat politique apaisé.

Les prochaines élections législatives  se dérouleront dans un climat politique apaisé, avec des garanties majeures quant à l’honnêteté du scrutin sous la supervision d’une Haute autorité indépendante des élections, formée de magistrats et de personnalités venues de tous les domaines de la vie civile, a considéré le magazine dans son numéro d’avril.

Pour Afrique Asie, rarement dans un pays cerné par une menace propice à l’enfermement, le processus démocratique, synonyme de dialogue et de compétition pacifique conclus dans les urnes, n’a été entretenu avec autant de soins qu’en Algérie, relevant que depuis 18 ans, les scrutins se sont succédé  en temps et en heure sans aucune interruption, jalonnant solidement les étapes de la démocratisation du pays.

Le magazine constate que malgré les contestations et les manœuvres subalternes, parfois, la démocratie algérienne en est sortie renforcée.

Elle est restée sourde aux ‘Printemps arabes’, fabriqués de toutes pièces dans les officines étrangères, qu’elle a pu traverser sans encombre ni dommages, a-t-il expliqué, faisant remarquer que, pourtant,  l’"Algérie revenait de loin".

Pendant plus de dix ans, elle avait subi une offensive sans nom pour l’établissement d’un prétendu +Etat islamique+ à travers une exégèse délirante d’un islam accommodé à des sauces politiques empoisonnées.

Pour les élections législatives du 4 mai prochain, le mensuel a indiqué que "la quasi-totalité des partis reconnus a présenté des candidats confortant la légitimité du scrutin", soulignant que le résultat d’une politique de scolarisation massive et continue, depuis plus de 50 ans, le corps électoral s’est rajeuni, féminisé et largement urbanisé.

Le niveau culturel s’est considérablement élevé, donnant naissance à une société politique nouvelle, émergeant autour de thématiques inédites depuis l’indépendance, a-t-il estimé, soutenant que les débats sont  plus sereins, malgré les menaces qui  encerclent le pays à ses frontières et les manipulations venues de l’étranger, relayées sur place par quelques agitateurs déconnectés des réalités nationales.

Afrique Asie a expliqué, par ailleurs, que la nouvelle  offre politique est résumée dans la Constitution révisée en 2016 qui couronne les réformes engagées depuis 1999.

L’objectif de cette révision constitutionnelle cruciale, menée en concertation avec les partis politiques et la société civile, adoptée le 7 février 2016 par le Parlement, était la consolidation de l’Etat de droit, l’enracinement de la démocratie et le renforcement de l’unité nationale, a-t-il précisé, notant qu’elle a été marquée, entre autres, par la  reconnaissance de tamazight comme langue nationale et officielle, aux côtés de l’arabe.

Les législatives algériennes de mai prochain se dérouleront dans un climat politique apaisé
  Publié le : lundi, 10 avril 2017 19:29     Catégorie : Algérie     Lu : 308 foi (s)   Partagez