Menu principal

Menu principal

Législatives: Le RCD aspire à un Etat consacrant les droits de l'Homme et l'égalité des chances

Publié le : dimanche, 09 avril 2017 11:09   Lu : 155 fois

ALGER- Le Rassemblement pour la culture et la  démocratie (RCD) aspire, à travers sa participation aux prochaines  élections législatives, pour la construction d'un Etat consacrant la  "citoyenneté et le respect des droits de l’Homme", qui garantit "l’égalité  des chances" et "organise la solidarité".

Le RCD estime qu’il est "toujours possible" de prendre "le bon cap", de se  ressaisir et d’entreprendre les "changements salvateurs" que requiert la  situation, selon le programme élaboré à l'occasion de ces élections.

Pour le RCD, le changement demande la mobilisation de l’ensemble des  potentialités socio-économiques du pays, un planning "rigoureux", des  opérations "concrètes" et un "contrôle des états d’avancement à tous les  niveaux", appelant à une mobilisation citoyenne qui "peut changer la  donne".

"Notre ambition est, en premier lieu, de libérer l’individu grâce à une  citoyenneté pleine et entière matérialisée par l’égalité en droits et la  promotion des libertés publiques et d’organisation", lit-on dans le  programme du RCD.

Ainsi l'ambition de cette formation politique est de "redynamiser  l’activité économique", en particulier, dans l’industrie, l’agriculture,  l’énergie et le tourisme avec ses "pendants qui sont la promotion de la  culture et de l’artisanat".

Pour le RCD, cela implique de bâtir une école qui "éveille les  consciences", un enseignement ouvert sur la modernité et un système de  formation qui assure une qualification à tous les jeunes du pays.

Elle réside, également, a ajouté le RCD, dans la construction d’un système  de santé où l’accès à des "soins de qualité" est garanti pour tous.

"Le RCD est convaincu que c’est par le travail et la solidarité envers  toutes les couches fragiles de notre société que nous prendrons le chemin  du progrès pour renouer avec l’ambition de nos ainés qui ont donné leur vie  pour l’Algérie", a soutenu ce parti.

Pour cette formation politique, la reconnaissance de Tamazight comme  langue officielle au côté de la langue arabe est une "avancée", mais il est  cependant nécessaire de mobiliser les moyens humains et matériels pour  faire figurer Tamazight sur l’affichage public, les panneaux de signalisation routière, son usage dans les gares routières, ferroviaires,  les aéroports et les ports ainsi que sa généralisation, aussi bien sur les  édifices des institutions publiques que les services et entreprises des  secteurs étatiques.

Au plan de l’organisation administrative, le RCD préconise de dissoudre  les Dairates "inutilement budgétivores" en transférant leur personnel et  les budgets correspondants au profit des communes qui sont dépourvues en  employés qualifiés.

Au plan des libertés, il s’agit, pour ce parti, de donner le droit pour  les associations d’activer dès le dépôt du dossier de création auprès de  l’autorité administrative compétente, ajoutant qu'il est nécessaire de  "supprimer le dispositif de contrôle permettant à l’administration de  s’immiscer dans le fonctionnement des organes de l’association".

Au plan économique, pour le RCD, quelle que soit la stratégie à adopter,  la relance de l’économie, "lourdement dépendante des hydrocarbures, passe  par un décollage de l’industrie", un secteur qui ne contribue qu'à hauteur  de 5% du PIB depuis les années 2000.

Il s’agit donc, d’une "réforme structurelle profonde" qui consiste à  "mettre fin à l’instabilité du cadre juridique dans l’administration de  l’économie et partant du secteur de l’industrie en confiant la politique  industrielle à un panel d’experts pluridisciplinaires sous l’autorité  politique directe du Premier ministre issu de la majorité parlementaire".

Dans ce sillage, le tourisme, le renouveau culturel et l'artisanat sont  des "vecteurs majeurs de la prospérité", selon le RCD qui regrette que le  tourisme ne pèse pratiquement pas dans les activités économiques du pays.

Pour améliorer la situation économique de l'Algérie, il faut prioriser  dans "nos relations économiques les pays des espaces européens et  asiatiques" et mettre en place les mécanismes d’une coopération économique  croissante et diversifiée avec les pays de l’Afrique du Nord, préconise ce  parti.

Dernière modification le : lundi, 10 avril 2017 12:02
Législatives: Le RCD aspire à un Etat consacrant les droits de l'Homme et l'égalité des chances
  Publié le : dimanche, 09 avril 2017 11:09     Catégorie : Algérie     Lu : 155 foi (s)   Partagez