Législatives 2017: le FLN soutient l'initiative privée en matière d'investissement et le maintien des secteurs stratégiques sous contrôle de l'Etat

Publié le : dimanche, 09 avril 2017 10:06   Lu : 512 fois

ALGER- Dans son programme électoral en prévision des  législatives du 4 mai prochain, le parti du Front de libération nationale  (FLN) prône l'encouragement de l'initiative privée en matière  d'investissement tout en préservant le rôle de l'Etat dans la conduite du  processus de développement à travers le contrôle et l'appropriation des  secteurs stratégiques vitaux.

Le parti du Front de libération nationale (FLN) juge, dans son programme  qui repose sur quatre grands axes de développement liés à la sécurité  alimentaire, aux ressources humaines, au système financier et à la  communauté à l'étranger, impératif d'adopter une approche économique qui

favorise l'encouragement de l'initiative privée en matière d'investissement  et de protection de la propriété privée de l'individu.

"Le concept du parti FLN sur l'économie et le marché restera donc  étroitement lié au rôle de l'Etat dans la gestion du processus de  développement à travers la maîtrise et le contrôle des secteurs stratégiques vitaux et son intérêt permanent à la protection des catégories  vulnérables, des nécessiteux et celles aux besoins spécifiques".

Au volet sécurité alimentaire, le parti se fixe l'objectif de promouvoir  le développement rural par le désenclavement, la création d'un  environnement adéquat aux habitants des zones rurales, l'allocation de  surfaces à l'agriculture et l'introduction de techniques de production et  de commercialisation modernes.

Pour ce qui est du secteur du tourisme, il orientera ses efforts vers le  développement des structures touristiques en promouvant l'investissement  et en centrant ses efforts autour de la réhabilitation et la formation des  ressources humaines, toutes deux basées sur l'ancrage de la culture du  tourisme.

D'autre part, le parti FLN estime que la promotion de l'investissement  dans les domaines des énergies renouvelables et la concrétisation de   nouveaux investissements avec des opérateurs étrangers sont susceptibles de  relancer le secteur qui demeure en quête d'un "saut en matière de recherche  scientifique afin de cristalliser des techniques permettant la  diversification des sources énergétiques sans pour autant, altérer  l'environnement".

Dans le secteur des transports, il mise sur l'élargissement du réseau de  transport ferroviaire, l'ouverture de l'investissement et le désenclavement  des régions déshéritées.

Il accordera également un "intérêt particulier" à la modernisation du  secteur des ressources humaines par la formation et la réforme des  mécanismes de financement.

Dans son chapitre consacré à la santé, il prévoit la réforme des  mécanismes de financement du système national de la santé outre la révision  de la gestion des établissements sanitaires. Quant au secteur de l'habitat,  il s'engage à éradiquer les habitations précaires, les bidonvilles et la  restauration des vieilles bâtisses menaçant ruine.

Ainsi, le parti du Front de libération nationale appelle à l'amélioration des conditions de scolarité, la modernisation des équipements  d'enseignement et d'informatique et la réforme des méthodes "conformément  aux constantes de la Nation" tout en veillant à l'amélioration du niveau de  vie des enseignants et la prémunition de l'école de toute politisation.

Il plaide aussi en faveur de la modernisation du secteur de l'enseignement  et de la formation professionnels et la définition de mécanismes  susceptibles d'améliorer l'encadrement dans le secteur de l'enseignement  supérieur et de créer des pôles universitaires spécialisés.

Concernant le système financier, le parti souligne l'importance de sa  réforme pour assurer un meilleur apport à l'investissement.

La politique étrangère et la défense nationale se verront, selon le  programme de cette formation, doter de capacités des appareils diplomatique  et consulaire "pour promouvoir nos intérêts économiques et commerciaux".

Il  oeuvrera également, à renforcer le système de défense qui "constitue un  bouclier et un garant de la souveraineté nationale".

La quatrième et dernier axe est dédié, quant à lui, à la communauté à  l'étranger à travers la réunion de toutes les conditions qui lui  permettront de contribuer efficacement à l'édification de l'économie nationale sans oublier la création d'institutions bancaires pour conforter  les réserves et accompagner l'investissement.

Plusieurs organisations de la société civile ont d'ors et déjà, ficelé  leurs programmes entrant dans le cadre de leur participation à la campagne  électorale en faveur du parti du Front de libération nationale.

Les 27 et 29 mars dernier, les principaux axes ont été soumis au  secrétaire général du parti, Djamel Ould Abbes et un plan d'action national  a été mis au point afin d'attirer le corps électoral lors de cette campagne  qui devra débuter dimanche prochain.

Législatives 2017: le FLN soutient l'initiative privée en matière d'investissement et le maintien des secteurs stratégiques sous contrôle de l'Etat
  Publié le : dimanche, 09 avril 2017 10:06     Catégorie : Algérie     Lu : 512 foi (s)   Partagez