Le début de la campagne électorale largement traité par la presse nationale.

Publié le : dimanche, 09 avril 2017 10:10   Lu : 325 fois

ALGER- Le début de la campagne électorale pour les  législatives du 4 mai prochain a été largement traité par la presse  nationale de ce dimanche.

Le quotidien Liberté qui note sur sa Une que la campagne électorale pour  les législatives débute officiellement aujourd'hui, souligne que ce sont  "les stratégies électorales qui sont à l'épreuve du terrain". Réservant trois pages entières à ce  rendez-vous avec des comptes rendus des activités partisanes enregistrées  durant le week-end, Liberté  suggère dans son éditorial aux politiques de changer leurs discours pour  que les citoyens les accompagnent.  

El Moudjahid écrit, pour sa part,  "C'est parti" pour une campagne  électorale de 21 jours durant laquelle les formations politiques et les  candidats indépendants vont  tenter de convaincre et de séduire les électeurs de leur accorder un mandat  de cinq ans afin de les représenter au sein de la prochaine Assemblée  populaire nationale. 

Le journal a relevé que du 9 au 30 avril, meetings et rassemblements  populaires et autres rencontres de proximité seront au menu des formations  politiques dont les leaders vont sillonner le territoire national dans l'objectif de convaincre les  électeurs à aller voter massivement.

L'édition d'El Moudjahid est revenue par ailleurs sur l'opération  d'enregistrement des contenus des programmes de la campagne des candidats à  diffuser à travers la radio et  la télévision et note que l'opération se déroule dans de bonnes conditions.

Echourouk rapporte, de son côté, que "plus de 12 000 candidats issus de 57  partis et autres listes indépendantes mènent à partir d'aujourd'hui  campagne afin de gagner la confiance

des électeurs". La publication a également donné la parole aux chefs de  partis qui se sont exprimé sur ce rendez-vous électorale.

El Khabar écrit, dans un espace consacré "carnet de campagne", que les  postulants tenteront de convaincre pendant 21 jours "la majorité  silencieuse" en expliquant les programmes et en proposant des solutions aux préoccupations des Algériens.

El Massa évoque, lui, "le marathon de persuasion", relevant que la  campagne avait commencé avant l'heure à travers la multiplication des  affiches et une "guerre" de slogans entre les participants à ces élections.

Sawt El Ahrar souligne le fait que les formations politiques et les listes  indépendantes engagés offrent des programmes variés qui convergent sur "la  nécessité de voter". 

"La chasse aux électeurs est ouverte", rapporte l'Expression qui indique  que 12 000 candidats sont en lice et des dizaines de meetings sont prévue  alors que la Haute instance  indépendante de surveillance des élections doit faire ses preuves sur le  terrain et démontrer aux partis de l'opposition qu'elle a le pouvoir de  mettre un terme aux dépassements. 

Pour El Watan, c'est l'épreuve de la mobilisation qui commence, estimant  que les partis politiques et les candidats disposent de trois semaines pour  convaincre un électorat  globalement tenté par l'abstention. Le Soir d'Algérie relève que les  Algériens semblent indifférents et plutôt préoccupés par la cherté de la  vie, arguant que "seul le retour des panneaux  d'affichage sur les trottoirs laissait deviner un imminent rendez-vous  électoral".

Le Quotidien d'Oran note que cette consultation électorale intervient dans  un contexte social particulièrement stressant pour les électeurs par la  hausse du chômage, une inflation galopante.

Horizons écrit que 12 591 candidats se lancent dans la bataille du 4 mai  pour gagner les 462 sièges que compte l'APN, ajoutant que la plupart des  partis ont choisi l'intérieur du pays pour le lancement de leur campagne.

Last modified on dimanche, 09 avril 2017 11:46
Le début de la campagne électorale largement traité par la presse nationale.
  Publié le : dimanche, 09 avril 2017 10:10     Catégorie : Algérie     Lu : 325 foi (s)   Partagez