Menu principal

Menu principal

Législatives 2017: la majorité des partis choisissent l'intérieur du pays pour l'entame de leur campagne électorale

Publié le : samedi, 08 avril 2017 17:27   Lu : 394 fois

ALGER - La majorité des partis politiques engagés dans les élections législatives du 4 mai prochain ont choisi les wilayas de l'intérieur du pays pour entamer leur campagne électorale qui sera lancée ce dimanche et s'étalera sur trois semaines. 

Ainsi, les partis engagés dans cette compétition électorale auront l'occasion de décliner les grands axes de leurs programmes respectifs à travers des meetings populaires et activités de proximité.

Ces meetings populaires seront animées, pour la plupart, par les premiers responsables des partis politiques qui tenteront de convaincre les électeurs de la pertinence de leurs programmes.

Ainsi, le parti du Front de libération nationale (FLN) entamera sa campagne électorale à partir de la wilaya de Khenchela où il organisera son premier meeting populaire qui sera animé par son secrétaire général, Djamel Ould Abbes.

Le Rassemblement national démocratique (RND) a choisi, quant à lui, deux wilayas de l'extrême-est du pays, en l'occurrence El-Tarf et Guelma, pour entamer sa campagne électorale qui sera marquée par l'organisation de meetings populaires animés par son secrétaire général Ahmed Ouyahia.

D'autres partis tiendront également des meetings populaires dans des wilayas de l'intérieur du pays, comme c'est le cas notamment du Parti des Travailleurs (PT) qui lancera sa campagne depuis la ville de Bordj Bou Arreridj où sera organisé un meeting animé par la secrétaire générale du parti, Louiza Hanoune.

Quant au président du Mouvement populaire algérien (MPA), Amara Benyounes, il se rendra dans la ville de l'Ouest du pays, Mostaganem, pour y animer un meeting populaire.

Toutefois, certaines formations politiques ont préféré s'adresser, pour le premier jour de la campagne, à la communauté nationale à l'étranger comme l'Alliance nationale républicaine (ANR) dont le secrétaire général, Belkacem Sahli, se rendra à Marseille en France où il tiendra un meeting populaire.

Des partis politiques ont opté pour d'autres stratégies de campagne comme les rencontres de proximité avec les citoyens, l'organisation de conférences de presse et l'utilisation des réseaux sociaux pour expliquer leurs programmes.

Le parti Tajamoue Amal El-Djazaïr (TAJ) lancera ainsi sa campagne électorale depuis la commune des Eucalyptus (Alger) par un meeting populaire qui sera suivi d'une rencontre de proximité avec les citoyens de cette commune et une autre avec la jeunesse de la commune de Bab Ezzouar avant de procéder au lancement d'un tournoi de football à Bourouba.

Le président du Front Elmoustakbel, Abdelaziz Belaid, animera, pour sa part, une conférence de presse au siège de son parti à Kouba (Alger) où il dévoilera les grandes lignes de son programme électoral, de même que le président du Rassemblement pour la Culture et la démocratie (RCD), Mohcine Belabbas, et le parti AHD 54 par son président Ali Fawzi Rebaine.

Les réseaux sociaux ne sont pas en reste, puisque la majorité des partis politiques ont opté pour une approche interactive sur le Net pour lancer la campagne électorale avec pour objectif de gagner la confiance des électeurs. 

Une intense campagne est d'ailleurs menée depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux.

Législatives 2017: la majorité des partis choisissent l'intérieur du pays pour l'entame de leur campagne électorale
  Publié le : samedi, 08 avril 2017 17:27     Catégorie : Algérie     Lu : 394 foi (s)   Partagez