Connexion

Connectez-vous à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Rester connecté(e)

Algérie Presse Service

Taux de change actuels du Dinar Algérien |26/03/2017

USD 61$ in 107.77 in 114.35
EUR 1€ in 116.20 in 123.33
JPY 100¥ in 96.83 in 102.75
GBP in 134.60 in 142.83

 

 

SITES RÉGIONAUX

 
 
 
 

29/03/2017 04:14

  Suivez toute l’actualité sur :   facebook  Facebook   Twitter  Twitter   Youtube  Youtube  

Vous êtes ici : ACCUEIL»ALGÉRIE»Décès de l'historien anticolonialiste André Nouschi
vendredi, 17 mars 2017 16:14

Décès de l'historien anticolonialiste André Nouschi

PARIS - L'historien anticolonialiste, André Nouschi, auteur de  plusieurs recherches sur l'Algérie et la Méditerranée, est décédé le 7 mars dernier à l’âge de 94 ans, a-t-on appris vendredi auprès de ses proches.

L'information de son décès a été confirmée jeudi soir par l'Université de Nice Sophia Antipolis dans laquelle il enseignait l'histoire contemporaine.

Né le 10 décembre 1922 à Constantine, André Nouschi, spécialiste de l’histoire contemporaine, avait consacré ses recherches dans les années 1940 et 1950 sur l’histoire économique de l’Algérie. Sa thèse, soutenue en 1959 sous la direction de Charles-André Jullien, portait sur "Enquête sur le niveau de vie des populations rurales constantinoises, de la conquête jusqu'en 1919".

A l'Université d'Alger où il professait, il avait publié en 1958 la "Correspondance du Docteur Vital (de Constantine) avec Ismaël Urbain". Menacé par les Ultras, il avait quitté Alger la même année pour continuer l'enseignement à l'Université de Tunis.

En 1960, il a publié avec Yves Lacoste et André Prenant "Algérie passé et présent".

André Nouschi qui dénonçait aussi la politique israélienne en Palestine, est connu pour être un fervent anticolonialiste. Il s'est également intéressé à l'histoire de l'exploitation du pétrole dans les régions d'Afrique du Nord et du Proche-Orient.

Professeur émérite depuis 1991, il enseignait l'histoire contemporaine à l'université de Nice, où il a fondé en 1968 le Centre de la Méditerranée moderne et contemporaine (CMMC) puis la revue des Cahiers de la Méditerranée en 1971.

Lu: 2042 fois
banner-aps