Connexion

Connectez-vous à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Rester connecté(e)

Algérie Presse Service

Taux de change actuels du Dinar Algérien |15/01/2017

USD 1$ in 108.34 in 114.96
EUR 1€ in 115.28 in 122.34
JPY 100¥ in 94.43 in 100.21
GBP in 131.87 in 139.99

 

 

SITES RÉGIONAUX

 
 
 
 

20/01/2017 06:45

  Suivez toute l’actualité sur :   facebook  Facebook   Twitter  Twitter   Youtube  Youtube  

PUBLICITÉ
Vous êtes ici : ACCUEIL»ALGÉRIE»Grève illégale des commerçants: appels au clame et à la vigilance sur les réseaux sociaux
jeudi, 05 janvier 2017 10:43

Grève illégale des commerçants: appels au clame et à la vigilance sur les réseaux sociaux

Grève illégale des commerçants: appels au clame et à la vigilance sur les réseaux sociaux D.R

ALGER - Des appels au calme et à la vigilance ont été enregistrés avec force, dans la toile, au lendemain d'éparses actions d'incivisme suite à un mouvement de grève illégale de commerçants, en réponse à des appels "anonymes" lancés sur les réseaux sociaux.

Des incidents ont émaillé le mouvement de grève illégale des commerçants mardi, pour protester, selon eux, contre la hausse des prix de certains produits, dans la wilaya de Bejaia, notamment dans la daira d'Akbou, où des jeunes non identifiés, ont incendié le siège de l’inspection locale des impôts, vandalisé une agence Sonelgaz et causé des dégâts au tribunal.

Suite à ces événements, un mouvement spontané de retour au calme et à la vigilance s'est organisé sur Facebook et Twitter, où Lounja, étudiante en journalisme, a écrit que "La Kabylie , je l'aime , je la protège", ajoutant :"ne détruisons pas ce qu'ensemble nous avons bâti".

De son côté, Rose Maria Kabyle a écrit "non à la violence, demande tes droits sans casser, la violence ne conduit qu'au chaos", ajoutant plus loin qu'une "nouvelle tentative de déstabilisation a été déjouée grâce à la vigilance des citoyens".

Pour sa part, Mohamed Zerouat, enseignant au lycée, a appelé au calme en soutenant que "rien ne justifiait la violence, même pour arracher les droits les plus élémentaires".

Le journaliste Fayçal Métaoui, a quant à lui écrit qu'"encore une fois, la voie de la violence ne mène nulle part. N'est porteur que le combat politique pacifique, en Algérie ou ailleurs. Les nouveaux poètes de la violence, qui poussent comme de mauvais champignons d'arrière-saison, doivent savoir qu'ils crient dans une vallée déserte".

L'internaute Abdenour Dehim, a pour sa part, publié une carte de l'Algérie, frappée des couleurs du drapeau national et où l'on pouvait lire: "prenez soin de l'Algérie c'est un legs inestimable des valeureux martyres". Le parti du Front des forces socialistes (FFS), via son bureau à Bejaia, a appelé la population " particulièrement les jeunes de notre wilaya à la vigilance pour déjouer la manœuvre des apprentis sorciers".

La responsable de l'Union pour le changement et le progrès, Zoubida Assoul a relevé également que c'était "du droit de tout algérien de s'opposer aux différentes politiques menées, mais pas en recourant au saccage des biens publics, notamment, car, en dernier ressort, c'est le seul perdant".

De son côté, Djamel Benabdeslam, responsable du parti du Front de l'Algérie nouvelle, a indiqué que "celui qui croit que ce qui s'est passé était pour protester contre la loi de finance 2017 se trompe lourdement, (mobilisons nous) pour faire avorter les velléités de la discorde et les plans machiavéliques".

Par ailleurs, sur le réseau social Twitter, un hashtag "unissons nous contre la violence" a été tweeté par plus de 5000 personnes, pour appeler au calme et dénoncer la manipulation et la désinformation, notamment celle de certains médias étrangers.

En outre, un appel a été lancé sur ces réseaux sociaux afin de hisser, le 7 janvier prochain, les drapeaux nationaux sur les balcons de tous les foyers Algériens. 

Lu: 4108 fois Dernière modification le jeudi, 05 janvier 2017 12:11
banner-aps