Connexion

Connectez-vous à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Rester connecté(e)

Algérie Presse Service

Taux de change actuels du Dinar Algérien |29/02/2016

USD 1$ in 105.81 in 112.27
EUR 1€ in 116.85 in 124.01
JPY 100¥ in 93.76 in 99.50
GBP in 148.01 in 157.07

 

 

SITES RÉGIONAUX

 
 
 
 

26/05/2016 05:39

  Suivez toute l’actualité sur :   facebook  Facebook   Twitter  Twitter   Youtube  Youtube   RSS  Flux RSS

Vous êtes ici : ACCUEIL»ALGÉRIE»Appel aux pays musulmans à apporter leur soutien diplomatique, politique et financier à la Palestine
lundi, 07 mars 2016 15:15

Appel aux pays musulmans à apporter leur soutien diplomatique, politique et financier à la Palestine

DJAKARTA-L'Algérie a appelé lundi à Djakarta, par le biais du président de l'Assemblée populaire nationale (APN) Mohamed Larbi Ould Khelifa les pays musulmans à apporter leur soutien diplomatique, politique et financier à l'autorité et au peuple palestiniens.

M. Ould Khelifa a indiqué dans une allocution à l'occasion de la tenue du sommet extraordinaire de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), auquel il participe en tant représentant du président de la République Abdelaziz Bouteflika que l'Algérie propose "l'adoption d'une série de mesures pratiques dont le boycott d'Israël et l'activation du bureau de boycott au niveau du secrétariat général avec la présentation de rapports périodiques au conseil des ministres des Affaires étrangères et à l'OCI".

L'Algérie a en outre appelé à appuyer les initiatives diplomatiques palestiniennes au concert des nations et à voter en faveur des décisions concernant la Palestine notamment à l'Assemblée générale des Nations unies.

L'Algérie a exhorté les pays membres de l'OCI à oeuvrer à l'élargissement des actes de reconnaissance internationale de l'Etat de Palestine et à la mise en oeuvre de la décision relative au fonds d'El Qods Al-aqsa accrédité par le conseil des ministres des Affaires étrangères de l'OCI à l'initiative de l'Algérie pour le financement de projets sociaux et économiques à El Qods.

M. Ould Khelifa a précisé que l'application de cette décision "permettra aux populations d'El Qods de résister face à la politique de judaïsation israélienne", appelant les participants au sommet à "saisir cette opportunité pour élargir l'élan de soutien et de solidarité avec la cause palestinienne".

M. Ould Khelifa a par ailleurs réitéré "l'appui de l'Algérie aux initiatives de paix au Proche orient dans le cadre de la légalité internationale", tout en affirmant son soutien indéfectible à la cause palestinienne et au droit légitime du peuple palestinien à l'instauration de son Etat indépendant avec El Qods comme capitale.

Par ailleurs, M. Ould Khelifa a évoqué le "contexte international et régional sensible" dans lequel  se tient cette rencontre soulignant que la cause palestinienne "est face à de grands défis notamment les violations continues des droits nationaux du peuple palestinien, la poursuite de l'occupation israélienne et de la politiques de colonisation, la judaïsation d'El Qods et le blocus injuste imposé à Ghaza".

Dans ce sens, le président de l'APN a souligné que "l'impasse dans laquelle se trouve le processus de paix constitue désormais un défi majeur pour le peuple palestinien et ses dirigeants ainsi que pour toute la communauté internationale".

"Les crises qui secouent le monde musulman aggravent la situation notamment dans la région du moyen Orient", a poursuivi M. Ould Khelifa soulignant que les pays arabes "qui connaissent depuis 2011 des bouleversements socioéconomiques sont désormais en proie aux conflits internes, à l'instabilité et au terrorisme".

Cette situation "a accaparé l'attention de la communauté internationale et des forces régionales au détriment de notre cause centrale, la cause palestinienne", a-t-il ajouté.

Il a indiqué dans ce sens qu'outre les menaces que représente la situation en Syrie, au Yémen et en Libye et d'autres crises sur la sécurité et la stabilité dans le monde musulman tout entier, elle est devenue avec le temps un prétexte avancé par la communauté internationale pour se dérober à sa responsabilité envers la cause palestinienne.

 

La cause palestinienne toujours dans le coeur du peuple algérien

 

Par ailleurs, le président de l'APN a affirmé que la cause palestinienne "a de tout temps était dans le coeur de tous les Algériens et bénéficie du soutien constant de l'Etat algérien et de son peuple", soulignant que l'Algérie "n'a jamais cessé de soutenir le peuple palestinien et sa lutte héroïque".

M. Ould Khelifa a rappelé le "rôle important joué par l'Algérie lors du 5ème sommet arabe tenu à Alger en 1973 sanctionné par la consécration de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) en tant que représentant légitime et unique du peuple palestinien".

Rôle grâce auquel "le président Abdelaziz Bouteflika, alors ministre algérien des Affaires étrangères et président de la 26 session de l'Assemblée générale des Nations unies en 1974 avait permis au défunt Yasser Arafat de prononcer son discours historique aux Nations unies et de transmettre le message de la Palestine militante au monde entier".

Le président de l'APN a également rappelé la tenue en Algérie des travaux du Conseil national palestinien lors duquel le président défunt, Abou Amar avait proclamé le 15 novembre 1988, l'Etat palestinien indépendant.

Il a affirmé que "cette décision historique était un acquis important et un tournant décisif dans le processus diplomatique palestinien, en ce sens  qu'elle avait permis la reconnaissance de la communauté internationale de l'Etat de Palestine comme réalité historique.

La lutte du peuple palestinien et les démarches diplomatiques de l'Autorité palestinienne ont permis à l'Etat de Palestine d'accéder en octobre 2011 en tant membre à part entière à l'Unesco et, le 29 novembre 2012, d'obtenir la qualité d'Etat membre observateur aux Nations unies. En septembre 2015, le drapeau palestinien est hissé sur les bâtiments, a-t-il encore rappelé.

Lu: 461 fois Dernière modification le mardi, 08 mars 2016 09:47
banner-aps