Connexion

Connectez-vous à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Rester connecté(e)

Algérie Presse Service

Taux de change actuels du Dinar Algérien |29/02/2016

USD 1$ in 105.81 in 112.27
EUR 1€ in 116.85 in 124.01
JPY 100¥ in 93.76 in 99.50
GBP in 148.01 in 157.07

 

 

SITES RÉGIONAUX

 
 
 
 

25/05/2016 00:25

  Suivez toute l’actualité sur :   facebook  Facebook   Twitter  Twitter   Youtube  Youtube   RSS  Flux RSS

Vous êtes ici : ACCUEIL»ALGÉRIE»Plus de 80% des amendements de la Constitution consacrent les libertés et les droits de l'Homme
mercredi, 17 février 2016 16:30

Plus de 80% des amendements de la Constitution consacrent les libertés et les droits de l'Homme

ALGER - Plus de 80 % des amendements de la Constitution consacrent les libertés fondamentales et les droits de l'Homme, a indiqué mercredi à Alger le Secrétaire général de la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l'Homme (CNCPPDH), Abdelouahab Mardjana.

Lors d'un atelier de formation sur "le renforcement des capacités de la société civile algérienne en matière de standards internationaux de détention", M. Mardjana a indiqué qu'une lecture de la dernière révision de la Constitution démontrait que "80 % de ses articles consacrent et garantissent les libertés fondamentales des individus et droits de l'homme et assurent les garanties judiciaires pour la protection de la société".

"Cela prouve que l'Algérie veut instaurer un Etat de droit et aspire à jouer des rôles importants dans la région arabe et le continent africain", a-t-il relevé, précisant que la réalisation de cet objectif prendrait du temps.

Cette session de formation s'inscrit dans le cadre du programme de partenariat avec l'Organisation internationale de la réforme pénale qui a duré six mois et qui était destiné essentiellement aux juges, procureurs généraux, avocats et représentants de la société civile.

Le SG de la CNCPPDH a appelé les participants à saisir cette occasion pour acquérir une expérience en matière d'assistance judiciaire au profit des détenus.

Cette rencontre vise à "créer un réseau de la société civile chargée de l'assistance judiciaire, d'autant que l'Algérie connait un vide dans ce domaine".

De son côté, le Directeur du programme de partenariat et représentant de l'Organisation internationale de la réforme pénale, Mohamed Chabana a indiqué que l'objectif de ce programme était de '"créer un réseau de la société civile pour l'assistance des détenus".

Il a, dans ce cadre, salué les amendements de l'arsenal juridique opérés par l'Algérie pour s'adapter aux derniers développements intervenus en matière de protection des droits de l'Homme.

Lu: 256 fois
banner-aps