Connexion

Connectez-vous à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Rester connecté(e)

Algérie Presse Service

Taux de change actuels du Dinar Algérien |07/08/2016

USD 1$ in 107.09 in 113.63
EUR 1€ in 121.29 in 128.73
JPY 100¥ in 106.93 in 113.49
GBP in 140.52 in 149.12

 

 

SITES RÉGIONAUX

 
 
 
 

25/08/2016 17:39

  Suivez toute l’actualité sur :   facebook  Facebook   Twitter  Twitter   Youtube  Youtube   RSS  Flux RSS

Vous êtes ici : ACCUEIL»ALGÉRIE»Le projet de révision de la Constitution permet à la presse de consolider sa place de quatrième pouvoir
lundi, 01 février 2016 18:29

Le projet de révision de la Constitution permet à la presse de consolider sa place de quatrième pouvoir

Le projet de révision de la Constitution permet à la presse de consolider sa place de quatrième pouvoir Photo APS

SIDI BEL-ABBES - L’ex président de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV), Miloud Chorfi a affirmé, lundi à Sidi Bel-Abbes, que le projet de révision de la Constitution permet à la presse de consolider sa place de quatrième pouvoir.

Dans un message adressé aux participants à une conférence sur les "Perspectives prometteuses de la scène médiatique en Algérie à l'ère des nouvelles réformes", lu par le professeur Adel Kansous cadre à l’ARAV, Miloud Chorfi a souligné que le projet de révision constitutionnelle prévoit une consolidation et une consécration du statut de quatrième pouvoir pour la presse.

L’avant projet de révision de la Constitution dans son article 41 bis garantit la liberté de la presse écrite, audiovisuelle et sur tous les réseaux d'information et supprime aussi définitivement le délit de presse, a-t-il évoqué dans ce sens, qualifiant ce texte d'acquis important pour les gens de l'information en Algérie.

Cet acquis important traduit la grande considération du président Abdelaziz Bouteflika pour la famille de la presse, a souligné M. Chorfi. Ce texte garantit au journaliste l'accès à la source et le droit de diffuser les informations, les idées, les photos et les opinions en toute liberté, a-t-il expliqué.

L’ex président de l’ARAV appelle, au passage, les journalistes algériens à considérer et valoriser cet acquis et à fournir des efforts pour développer leur profession dans le respect du droit du citoyen à l'information, de l’éthique et des lois régissant l’exercice journalistique.

Le wali de Sidi Bel-Abbès, Mohamed Hattab a souligné, pour sa part lors de la séance d’ouverture de cette conférence, organisée par l’Autorité de régulation de l’audiovisuel en collaboration avec l’université "Djillali Liabès" de Sidi Bel-Abbès, que l’Algérie aspire à travers les différents articles liés à la presse dans le projet de révision de la Constitution, à une presse objective servant le citoyen et le pays à l'ère des défis d'édification d’un Etat de droit et de bonne gouvernance.

L’universitaire Mohamed Khodja de l’université d’Alger a rappelé, pour sa part, les missions et prérogatives de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel qui se résument dans la régulation, le contrôle, la consultation, la régularisation d'éventuels conflits entre les instances et les chaines d'audiovisuel.

L’universitaire Abdelkrim Reguieg de l’université de Sidi Bel-Abbès a abordé, de son côté, les conditions d’exercice médiatique en Algérie et les défis à relever notamment en matière de formation et d’éthique.

Lu: 672 fois
banner-aps