Connexion

Connectez-vous à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Rester connecté(e)

Algérie Presse Service

Taux de change actuels du Dinar Algérien |07/08/2016

USD 1$ in 107.09 in 113.63
EUR 1€ in 121.29 in 128.73
JPY 100¥ in 106.93 in 113.49
GBP in 140.52 in 149.12

 

 

SITES RÉGIONAUX

 
 
 
 

30/08/2016 23:28

  Suivez toute l’actualité sur :   facebook  Facebook   Twitter  Twitter   Youtube  Youtube   RSS  Flux RSS

Vous êtes ici : ACCUEIL»ALGÉRIE»Appel à la création d'un conseil national pour la préservation de la mémoire (personnalités)
mardi, 19 janvier 2016 17:03

Appel à la création d'un conseil national pour la préservation de la mémoire (personnalités)

ALGER - Les valeurs et principes énoncés dans le préambule du projet de révision de la Constitution ont été soulignés mardi par les participants au "Forum de la mémoire", organisé par le quotidien "El-Moudjahid".

Les participants à cette rencontre dont des moudjahidine et des personnalités nationales ont appelé à la création d'un conseil national pour la préservation de la mémoire.

Dans son intervention à cette occasion, le moudjahid Mohamed Kechoud a souligné que "la famille révolutionnaire s'est félicitée "des valeurs et les principes contenus dans l'avant projet de révision de la Constitution, qui s'inscrivent dans le cadre de la préservation des constantes nationales et des acquis de la révolution".

Il a cité par ailleurs certains articles de l'avant projet de révision de la Constitution qui consacrent, a-t-il dit, "les principes et acquis de la révolution", appelant à la création d'un conseil national de la mémoire devant servir de "référence pour tous les Algériens".

Pour sa part, le secrétaire général du Conseil consultatif de l'Union du Maghreb arabe (UMA), Saïd Mokadem a fait remarquer que l'article 51 de l'avant projet de révision de la Constitution "a suscité une controverse à cause de l'amalgame entre les  fonctions supérieures, les fonctions spécifiques et les fonctions politiques", précisant que les hautes responsabilités sont définies par la loi de sorte que les fonctions supérieures ne soient pas accessibles à quiconque".

De son côté, Mohamed Bouazzara a souligné que la préservation de la mémoire "est la responsabilité de tous", appelant à l'ancrage et la consécration du patriotisme.

Lu: 369 fois Dernière modification le mardi, 19 janvier 2016 18:08
banner-aps