Connexion

Connectez-vous à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Rester connecté(e)

Algérie Presse Service

Taux de change actuels du Dinar Algérien |24/07/2016

USD 1$ in 109.02 in 115.68
EUR 1€ in 120.23 in 127.61
JPY 100¥ in 102.68 in 108.98
GBP in 144.66 in 153.54

 

 

SITES RÉGIONAUX

 
 
 
 

27/07/2016 16:19

  Suivez toute l’actualité sur :   facebook  Facebook   Twitter  Twitter   Youtube  Youtube   RSS  Flux RSS

Vous êtes ici : ACCUEIL»ALGÉRIE»La mise en oeuvre de l'Accord de paix au Mali "profitable" à tous les pays de la région (ambassadeur burkinabé)
mardi, 19 janvier 2016 09:40

La mise en oeuvre de l'Accord de paix au Mali "profitable" à tous les pays de la région (ambassadeur burkinabé)

ALGER- La mise en oeuvre de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d'Alger, "est profitable à tous les pays de la sous-région", a déclaré lundi à Alger, l'ambassadeur burkinabé en Algérie, Dominique Djindjere, réaffirmant "la volonté de son pays de contribuer à ramener la paix au Mali".

"La mise en oeuvre de l'Accord de paix au Mali nous renvoie tout droit à l'actualité au Burkina Faso, spécialement aux attaques terroristes contre un hôtel et un restaurant de Ouagadougou qui ont fait au moins 23 morts", a souligné M. Djindjere dans une déclaration à l'APS à l'issue des travaux de la réunion consultative de haut niveau du Comité de suivi de mise en oeuvre de l'Accord de paix au Mali.

"Nous avons été frappés de plein fouet par des actes terroristes odieux, il est donc dans l'intérêt de tous les pays de la sous-région de mettre un terme à cette situation et par ricochet au phénomène du terrorisme", a-t-il noté.

"Le Burkina Faso qui fait partie du G5 (pays de la sous-région qui s'organisent pour faire face au terrorisme), s'inscrit dans un ce sens autant que faire se peut pour combattre le phénomène", a-t-il encore dit.

Par ailleurs, l'Ambassadeur, a dit avoir perçu un "esprit positif" lors de la réunion, et que "tous les points ont été abordés de manière spontanée et en toute sincérité et sans tabou".

"J'ai eu à suivre les travaux des trois délégations signataires de l'Accord (Gouvernement, Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) et la Plateforme d'Alger), l'an dernier et en 2014 également, où, à un moment donné,  c'était presque impossible de réunir l'ensemble des parties autour d'une même table des négociations, mais aujourd'hui tout le monde est là dans l'intention de parvenir à rétablir la paix, ce qui constitue, a-t-il soutenu, un "bon signe" en faveur de la concrétisation sur terrain des clauses de l'Accord.

"Les nouvelles autorités au Burkina Faso ont renouvelé leur détermination et leur volonté de poursuivre ses efforts à même de contribuer afin que notre pays voisin et frère (le Mali) retrouve la paix".

Les travaux de la réunion des membres du Comité de suivi de mise en oeuvre de l'Accord de paix au Mali, ont pris fin dans la soirée après des heures de discussions en présence des représentants des trois parties signataires de l'Accord (Gouvernement, Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) et la Plateforme d'Alger) et tous les membres de la Médiation (Algérie, Niger, Mauritanie, Burkina Faso, Tchad, Nigeria, France, Etats-Unis, ONU-MINUSMA, UA-MISAHEL, CEDEAO, UE, OCI).

 

 

Lu: 375 fois Dernière modification le mardi, 19 janvier 2016 11:05
banner-aps