Connexion

Connectez-vous à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Rester connecté(e)

Algérie Presse Service

Taux de change actuels du Dinar Algérien |27/11/2016

USD 1$ in 109.23 in 115.90
EUR 1€ in 115.80 in 122.88
JPY 100¥ in 96.86 in 102.85
GBP in 135.83 in 144.18

 

 

SITES RÉGIONAUX

 
 
 
 

03/12/2016 12:37

  Suivez toute l’actualité sur :   facebook  Facebook   Twitter  Twitter   Youtube  Youtube  

Vous êtes ici : ACCUEIL»ALGÉRIE»Affaire Sonatrach 1: audition des témoins mardi
mardi, 12 janvier 2016 08:52

Affaire Sonatrach 1: audition des témoins mardi

ALGER - Le tribunal criminel d'Alger auditionnera mardi les témoins dans l'affaire Sonatrach 1 au terme de douze audiences consacrées au procès des accusés dont des cadres, anciens responsables de Sonatrach et des sociétés étrangères, impliqués dans des délits liés à la corruption lors de passation de marchés publics douteux.

Le président du tribunal criminel d'Alger, Mohamed Reggad, a précisé que la défense interrogerait mardi la partie civile (Sonatrach) avant de procéder à l'audition des témoins, au nombre de 110, dont 82 ont assisté aux procès, 26 absents et 2 décédés.

L'audience de l'après-midi a été entamée par l'interrogation du représentant du groupe algéro-allemand Contel Funkwerk, Thomas Thalhammer, qui a défendu le partenariat ayant réuni entre la partie allemande et le partenaire algérien représenté par Contel Algérie.

Les déclarations du représentant de la société allemande ont concordé avec celles de l'accusé Al Ismaïl Djaafar Mohamed Réda sur les avantages financiers qu'il a reçus lorsqu'il était directeur général du partenariat entre les deux parties en Algérie et ayant concerné la conclusion d'un marché sur le système de contrôle de surveillance électronique de Sonatrach au sud du pays. L'accusé avait bénéficié d'un crédit ouvert outre un salaire mensuel de 30.000 euros.

Selon le mis en cause, toutes les sommes affectées à son compte sont justifiées et en concordance avec les missions qu'il lui ont été assignées de même pour les prévenus Meghaoui El Hachemi et son fils Yazid qui avaient conclu des contrats consultatifs avec la société Funkwerk, a déclaré le représentant de la société allemande. La société a par contre refusé de conclure des contrats similaires avec le fils et l'épouse de l'ancien PDG de Sonatrach en raison du lien de parenté avec le PDG de Sonatrach.

Pour ce qui est de la hausse des prix proposée par la société Funkwerk concernant le marché sur le système de contrôle de surveillance électronique de Sonatrach au sud du pays, M .Thomas Thalhammer a justifié cette augmentation par la qualité des réalisations accomplies.

La 12ème audience du procès des mis en cause dans l'affaire Sonatrach a concerné l'audition des représentants des groupes italien Saipem Contracting Algeria, algéro-allemand Contel Funkwerk ainsi que de la SARL Contel Algérie qui ont nié les charges retenues contre eux relatives notamment à la surfacturation et à la corruption lors de la passation de marchés publics avec Sonatrach.

Lu: 633 fois
banner-aps