Connexion

Connectez-vous à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Rester connecté(e)

Algérie Presse Service

Taux de change actuels du Dinar Algérien |27/11/2016

USD 1$ in 109.23 in 115.90
EUR 1€ in 115.80 in 122.88
JPY 100¥ in 96.86 in 102.85
GBP in 135.83 in 144.18

 

 

SITES RÉGIONAUX

 
 
 
 

03/12/2016 12:33

  Suivez toute l’actualité sur :   facebook  Facebook   Twitter  Twitter   Youtube  Youtube  

Vous êtes ici : ACCUEIL»ALGÉRIE»L'avant-projet de révision de la Constitution largement relayé par la presse arabophone londonienne
mercredi, 06 janvier 2016 17:50

L'avant-projet de révision de la Constitution largement relayé par la presse arabophone londonienne

LONDRES-  L'avant-projet de révision de la Constitution annoncé mardi par le ministre d'Etat, directeur de cabinet à la présidence de la République, Ahmed Ouyahia, a été repris mercredi dans les détails par la presse arabophone paraissant à Londres.

Selon le quotidien "Al-Hayat", l'avant-projet de révision constitutionnelle prévoit une "limitation des mandats présidentiels à un seul mandat renouvelable une seule fois annulant ainsi l'amendement de 2008, outre la promotion du Tamazight en langue nationale et officielle".

L'avant-projet de révision de la Constitution algérienne "a conforté les prérogatives du président de la République en le qualifiant de garant de l'indépendance de la Justice", ajoute le quotidien.

Le journal a également rapporté une déclaration que lui avait accordé le Secrétaire général du FLN, Amar Saadani au sujet des amendements, dans laquelle il a fait part de sa satisfaction "des amendements prévus dans l'avant-projet de révision de la Constitution, lesquels ont tenu compte de toutes les propositions faites par sa formation politique".

Titrant en gras "Un amendement constitutionnel annule la présidence à vie", Asharq Al-Awsat a évoqué le même thème sous un autre titre "La Constitution garantit la promotion du Tamazight en langue nationale et officielle".

Reprenant dans les détails l'avant-projet de révision de la Constitution, le quotidien a cité certains observateurs ayant estimé que la promotion de la langue amazighe en langue officielle poserait problème vu que l'Etat serait appelé à utiliser deux langues officielles contrairement à plusieurs autres pays où une seule langue officielle est adoptée".

Pour ce qui est de la garantie de la liberté de manifester pacifiquement, le quotidien a écrit que l'"opposition reprochait au Gouvernement l'interdiction des manifestations dans les rues prétextant la situation sécuritaire".

 

Le journal a également repris des avis de certains analystes politiques algériens dont la position du Mouvement de la société pour la paix (MSP) qui a estimé dans un communiqué que l’avant-projet de révision de la Constitution ne "permett pas à la majorité parlementaire de former un gouvernement".

Lu: 573 fois
banner-aps