Connexion

Connectez-vous à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Rester connecté(e)

Algérie Presse Service

Taux de change actuels du Dinar Algérien |29/02/2016

USD 1$ in 105.81 in 112.27
EUR 1€ in 116.85 in 124.01
JPY 100¥ in 93.76 in 99.50
GBP in 148.01 in 157.07

 

 

SITES RÉGIONAUX

 
 
 
 

30/05/2016 13:32

  Suivez toute l’actualité sur :   facebook  Facebook   Twitter  Twitter   Youtube  Youtube   RSS  Flux RSS

Vous êtes ici : ACCUEIL»ALGÉRIE»Les proches d'Ait Ahmed suivent avec émotion et fierté les images du rapatriement de la dépouille du défunt
jeudi, 31 décembre 2015 18:30

Les proches d'Ait Ahmed suivent avec émotion et fierté les images du rapatriement de la dépouille du défunt

AIN-EL-HAMMAM (TIZI-OUZOU)- L’arrivée de la dépouille du défunt, Hocine Ait Ahmed, à l’aéroport d’Alger a été suivie avec une grande émotion et fierté par ses proches dans le domicile qui l’a vu naître en Grande Kabylie.

Avant même l’heure annoncée de l’atterrissage de l'avion transportant la dépouille, soit vers 16 h, les proches de ce dernier réunis dans le domicile familial d’Ath Ahmed, du nom du village qui porte leur nom (Commune Ath-Yahia, Daira de Ain-El-Hammam) dans la wilaya de Tizi-Ouzou- avaient les yeux rivés sur le téléviseur.

Tantes, oncles, cousins, cousines, nièces et neveux n’entendaient surtout pas passer à côté du moment émouvant et non moins douloureux de l’arrivée de la dépouille de celui qui fait tant leur fierté, laquelle a été rapatriée depuis Lausanne (Suisse), où il a rendu l’âme pour rallier l’aéroport Houari Boumediene (Alger).

Les doigts fébriles sur la télécommande, la fille de l’une de ses plus jeunes cousines, Samia, est en quête de la chaîne de télévision ayant le plus consacré des directs à l’évènement, pour les suivre à la seconde prés.

Les yeux sont tous rivés sur l’écran de la fréquence choisie, bien qu’il subsiste encore quelques bonnes minutes avant le moment attendu de l’arrivée du cercueil.

Les commentaires vont bon train, au gré des séquences diffusées sur le parcours du militant révolutionnaire, lesquels entrecoupent les directs depuis le siège national du parti sur les hauteurs d’Alger, où les personnalités et autres anonymes continuaient d’affluer pour présenter leurs condoléances.

D’autres supports télévisuels ont consacré des plateaux où figures politiques et autres représentants de médias revenaient, par force détails, sur le parcours de l’homme de "convictions", l’engagé autant pendant la révolution nationale qu’après l’indépendance.

Les tantes et cousines présentes écoutaient avec une avidité évidente tout ce qui était consacré par les différentes chaînes TV à leur "héros" avec émotion et fierté, saluant le "sacrifice" du défunt.

A la vue de l’arrivée de la dépouille drapée de l’emblème national, l’atmosphère devient plus chargée, un silence quasi-religieux est observé un laps de temps et n’est interrompu que par des pleurs contenus et modérés, comme si ses proches voulaient se montrer aussi "dignes" que le parcours de "Da l’Hocine".

Sa tante paternelle "Na Thahiviya", une des plus proches du défunt a du mal à contenir ses larmes. Elle suit, en même temps que les autres, le parcours de la dépouille, acheminée vers l’intérieur de l’aéroport, avant d’être levée par les éléments de la Protection civile, en direction du siège national du parti.

"Regardez-moi tout ce beau monde qui l’attend là-bas!", lâche-t-elle, avant qu’une autre cousine ne commente le "monde" qui épie l’arrivée de la dépouille à la sortie de l’aéroport d’Alger.

"Il faut que tout ce parcours soit filmé, de bout en bout, pour que ces images restent dans la mémoire de tous les Algériens. Il faut un hélicoptère pour rendre véritablement écho de l’accueil populaire qui est réservé à notre héros", lâche Samia.

Elle sera relayée par une amie de la famille, venue présenter ses condoléances, qui assure que "c’est la plus impressionnante cérémonie d’hommages" qu’il lui a été donnée de voir de toute son existence.

L’arrivée de la dépouille au siège national du FFS est suivie avec autant de ferveur, les femmes commentant les "you-yous" ayant accueilli le cortège funèbre.

"Voici Jugurtha", reprend Samia, excitée d’avoir reconnu le fils de "Da l’Hocine", et auquel on venait de présenter les condoléances.

"Merci pour ce peuple qui a su rendre hommage et justice à celui qui s’est voué pour lui", l’apostrophe une autre tante.

Lu: 536 fois
banner-aps